Turquie: 2 soldats tués par une voiture piégée dans le sud-est à majorité kurde

Un homme armé se tient devant le lieu d'un attentat le 23 juillet 2015 à Diyarbakir© Stringer Turkey Source: Reuters
Un homme armé se tient devant le lieu d'un attentat le 23 juillet 2015 à Diyarbakir

Deux soldats ont été tués et quatre autre blessés samedi soir par une voiture piégée qui a explosé au passage d'un convoi militaire dans la province à majorité kurde de Diyarbakir, dans le sud-est de la Turquie, a annoncé le gouvernorat.

Cette attaque intervient alors que l'armée de l'air turque a bombardé hier, samedi des bases arrières des rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le nord de l'Irak.

Selon la déclaration du gouvernorat, la voiture piégée a explosé dans le district de Lice à l'arrivée d'un convoi de gendarmes appelé à un carrefour pour un incendie de voiture, tuant deux militaires et en en blessant quatre autres.

«Une vaste opération a été lancée dans la région pour retrouver les auteurs de cette attaque haineuse», ajoute le texte.



Le PKK a qualifié samedi les bombardements menés par l'armée turque sur ses bases d'«agression» et estimé que le cessez-le-feu entre ses combattants et les forces de sécurité turques qui tenait depuis mars 2013 «n'exist[ait] plus» désormais.

En savoir plus : Les autorités kurdes d'Irak condamnent les raids turcs contre le PKK

Le gouvernement islamo-conservateur turc a ordonné ces frappes après une série d'attaques attribuées ces derniers jours à des militants proches du PKK contre des policiers.

Mercredi, le mouvement kurde avait revendiqué  l'assassinat de deux policiers dans la ville de Ceylanpinar (Sud-Est), à la frontière avec la Syrie, en représailles à l'attentat suicide de Suruç (sud), attribué à Daesh, qui a fait 32 morts et une centaine de blessés parmi de jeunes militants de la cause kurde.

Le gouvernement turc a engagé à l'automne 2012 des discussions de paix avec le chef emprisonné du PKK, Abdullah Öcalan, pour tenter de mettre un terme à la rébellion qui a fait 40 000 morts depuis 1984. Aucun accord n'a résulté de ces discussions.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales