Mais en quoi consiste la «ligne rouge» d'Emmanuel Macron sur les armes chimiques en Syrie ? (VIDEO)

Mais en quoi consiste la «ligne rouge» d'Emmanuel Macron sur les armes chimiques en Syrie ? (VIDEO)
Capture d'écran RT France

Entre «indications possibles» et preuves irréfutables qui n'existent pas à ce jour, l'exécutif français tente de définir une position lisible quant aux accusations d'emploi d'armes chimiques en Syrie. RT fait le point.

Sur la question des accusations d'utilisation d'armes chimiques en Syrie, le gouvernement français s'en tient à la «ligne rouge» tracée par le candidat Emmanuel Macron, rappelée par le président de la République à Versailles en mai 2017 et martelée encore ce 13 février. «Si [la France] a des preuves avérées que des armes chimiques proscrites sont utilisées contre les civils [en Syrie par le gouvernement], nous frapperons», a-t-il réaffirmé.

Pour autant, les allégations occidentales s'appuient sur les déclarations des Casques blancs, ONG controversée, et de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), tout est aussi controversé.

Lire aussi : Accusations d'attaques au chlore en Syrie : Florence Parly concède n'avoir ni preuve ni certitude

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.