Avec les riches touristes voilées, la police française s'essaie à la pédagogie

Voile ou tourisme, il faut choisir (touristes saoudiennes)© Fahad Shadeed Source: Reuters
Voile ou tourisme, il faut choisir (touristes saoudiennes)

Voilées intégralement en Suisse, une fois la frontière passée, des touristes venues du Moyen-Orient sont rappelées à l'ordre quant à leur tenue par la police nationale de la ville d'Annecy...au moyen de tracts et autres flyers.

La police nationale a choisi ce moyen assez inusité pour rappeler à ces riches touristes que si le niqab est parfaitement toléré chez les voisins helvètes, la France applique une autre politique.

«Cachez ce voile que je ne saurais voir»... s'il vous plaît

Rédigés en français et en anglais, les tracts rappellent la loi interdisant le port du voile intégral dans l'espace public en France.

Capture du tract distribué par la police nationale d'Annecy (les Observateurs Ch)
Capture du tract distribué par la police nationale d'Annecy (les Observateurs Ch)

Cette «campagne d'information» a été lancée par la Direction départementale de la sécurité publique qui s'est émue de l'émotion visiblement croissante des habitants d'Annecy devant le nombre de femmes voilées dans les rues de la ville.

Ces femmes, pour souvent originaires du Koweït ou d'Arabie Saoudite, sont la plupart en villégiature en Suisse et passe occasionnellemmet la frontière franco-suisse pour quelques achats dans la ville d'Annecy.

Le mot d'ordre, pas de chasse aux sorcières...ni aux voiles

La volonté derrière cette distribution de flyers est clairement à l'apaisement. Selon le journal suisse le Temps, qui rapporte les propos du Commissaire de police d'Annecy, «il ne s’agit pas de stigmatiser ou de faire la chasse aux burqas (...) Cela se fait de manière simple et, sur un plan légal, on ne fait référence ni à la nationalité ni à la religion. Ces touristes viennent de loin, sont en vacances pour la plupart en Suisse. On leur explique qu’une fois la frontière avec la France franchie, la loi n’est plus la même».

La Police a ainsi pour consigne de ne pas verbaliser mais de demander à la personne de découvrir son visage ou de rejoindre un lieu privé.

Pour le moment aucune verbalisation des riches touristes, ni a fortiori aucune garde à vue n'ont été enregistrées. Pour que cela ne soit jamais le cas, l'idée aurait même été évoquée de diffuser les tracts directement dans les hôtels suisses et aux postes de douane.

En France, une loi votée en 2010 interdit de «dissimuler son visage» dans l'espace public, notamment à l'aide d'un masque, d'une cagoule ou d'un voile islamiste intégral. Les contrevenantes risquent une amende de 150 euros.

Si en France une femme voilée risque une amende, en Suisse le phénomène du «tourisme voilé» est devenu une véritable mine d'or pour les hôteliers. Selon les chiffres officiels, depuis 2000, il a doublé pour atteindre plus de 400 000 visiteurs par an, la plupart originaires des riches Etats moyen-orientaux.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales