Une impressionnante bagarre éclate entre Kurdes et Turcs à l'aéroport de Hanovre (VIDEO)

Une impressionnante bagarre éclate entre Kurdes et Turcs à l'aéroport de Hanovre (VIDEO) © Ayfer Amara / Frauenrat Ronahi and Nav-Dem Source: Reuters
Affrontement entre Kurdes et Turcs à l'aéroport d'Hanovre.

Le 22 janvier 2018, une manifestation contre l’intervention turque en Syrie s'est rapidement transformée en une bataille rangée opposant Kurdes et Turcs dans le hall de l'aéroport de Hanovre. La police a dû utiliser des gaz lacrymogènes.

De violents affrontements ont éclaté le 22 janvier entre Kurdes et Turcs, dans le hall du terminal B de l'aéroport de Hanovre. La foire d’empoigne a débuté lorsque des manifestants kurdes ont commencé à dénoncer l'action militaire menée par la Turquie contre les combattants des unités de protection du peuple kurde (YPG) dans la localité syrienne d’Afrin. Après avoir participé à une manifestation pacifique dans les rues de Hanovre, les partisans des YPG avaient décidé de poursuivre leur protestation devant le guichet de Turkish Airlines où se trouvaient alors des passagers en partance pour la Turquie.   

Drapeau kurde à la main, qualifiant le président turc de «fasciste Erdogan», les manifestants ont commencé à déambuler dans le hall de l'aéroport avant que les premiers coups ne commencent à pleuvoir. Selon les premières informations de la police, l’affrontement a impliqué au moins 180 personnes et a fait deux blessés légers. Afin de séparer les protagonistes, les forces de l'ordre ont été contraintes de faire usage de gaz lacrymogènes. 

L'annonce de Washington de déployer une force dans le nord de la Syrie à la frontière turque a provoqué l'ire d'Ankara. Washington envisagerait en effet de continuer aider à la formation d'un contingent de 30 000 hommes composé de vétérans des Forces démocratiques syriennes (FDS) et dirigé par les Unités de protection du peuple kurdes (YPG), ennemis jurés d'Ankara.

Face à cette décision, le président Recep Tayyip Erdogan avait alors menacé le 14 janvier de lancer une offensive contre la localité d'Afrin contrôlée par des combattants kurdes. Une menace mise à exécution par l'armée turque le 19 janvier dernier. Elle a en effet tiré contre des positions kurdes sur le sol syrien.

Lire aussi : «Depuis combien de temps êtes-vous en Afghanistan ?» Erdogan réplique aux déclarations US sur Afrin

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.