Anonymous pirate les comptes Twitter de Daesh avec des mangas

Un dessin d'Anonymous utilisé sur Twitter© Capture d'écran du compte Twitter @OtakuGuild
Un dessin d'Anonymous utilisé sur Twitter

Le groupe de hackers Anonymous a publié la liste de plus de 750 comptes Twitter, qui, selon eux, diffusent de la propagande djihadiste, et en a remplacé le contenu par des images d'une jeune fille dans le style des mangas japonais.

Certains comptes ont été tout simplement suspendus ou fermés. Mais d’autres ont été saturés d’images d’un personnage nommé ISIS-Chan, d’inspiration de dessin animé japonais, pour tenter d’influencer les moteurs de recherche. Ces images, associées au nom et aux slogans du groupe djihadiste sont censées perturber les internautes qui cherchent de l’information sur Daesh sur les réseaux sociaux, en diluant les résultats des moteurs de recherche.

Selon le message du groupe publié sur le site Pastebin, les comptes affectés les plus populaires comptaient plus de 10 000 utilisateurs.

Par ailleurs, l’opération a également ciblé des profils Facebook, des blogs et des sites web qui seraient utilisés par les partisans de Daesh.


Difficile toutefois de mesurer l’efficacité de l’opération d’Anonymous. Daesh a, en effet, accès, via ses militants et partisans, à plus de 90 000 comptes Twitter à travers le monde, selon certaines estimations.

Selon Rashad Ali, un chercheur à l’Institut britannique pour le dialogue stratégique, les résultats de cette approche pourraient s’avérer contre-productifs.

« Cette action est à la fois positive et négative», a-t-il expliqué à la BBC. «On se débarrasse de tout un nombre de gens qui participent au discours public ; cependant, ce n’est pas la solution. Ce dont on a besoin, ce n’est pas de supprimer des profils, mais de proposer un autre discours», a estimé le chercheur.

Cette opération fait suite à une autre campagne lancée par une faction du groupe, Anonymous GhostSec, en février 2015, qui visait également les partisans de l’organisation terroristes.  La faction d’Anonymous déclarait alors avoir réussi à fermer 25 000 comptes Twitter, ainsi que des centaines de sites web.

Le 26 juin, le groupe a aussi publié, sur YouTube, une vidéo dans laquelle il annonçait son intention d’augmenter le nombre d’attaques à l’encontre de Daesh suite à des attentats meurtriers qui avaient frappé ce jour-là la France, le Koweït et la Tunisie.

En savoir plus : Trois attentats djihadistes en plein Ramadan

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales