Emmanuel Macron est «l'apprenti de Trump en Europe», pour un haut responsable iranien

Emmanuel Macron est «l'apprenti de Trump en Europe», pour un haut responsable iranien© LUDOVIC MARIN / AFP
Emmanuel Macron rencontrant Donald Trump le 18 septembre

Alors que le président français doit se rendre en 2018 en Iran, un haut responsable iranien a estimé que la France avait perdu en respectabilité en se comportant comme la «subordonnée des Américains» dans les dossiers internationaux.

«Si la France cherche à conserver une certaine respectabilité au plan international, elle ne doit pas être la subordonnée des Américains [...] car aujourd'hui le président français est l'apprenti de Trump en Europe», a déclaré Ali Akbar Velayati, conseiller pour les Affaires internationales auprès du guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, selon l'agence de presse iranienne Fars le 17 décembre. Celle-ci n'a pas précisé dans quel cadre ces propos avaient été tenus.

Emmanuel Macron a annoncé en octobre qu'il envisageait de se rendre en Iran en 2018, et ce alors que les relations entre Paris et Téhéran sont tendues, le président français ayant remis en cause à plusieurs reprises le programme balistique de la République islamique.

Si la France défend l'application de l'accord international sur le nucléaire iranien de juillet 2015, remis en cause par Donald Trump, Emmanuel Macron s'est rapproché de la position américaine sur le programme balistique iranien, au sujet duquel Paris a demandé l'ouverture d'un dialogue avec Téhéran. Le 17 novembre, le président français avait par ailleurs demandé à Téhéran d'adopter «une stratégie régionale moins agressive».

«Sur les questions de défense et du programme balistique, nous ne demandons la permission à personne [...] En quoi cela regarde [Emmanuel] Macron ? Qui est-il pour s'ingérer dans ces affaires ?», avait alors répondu Ali Akbar Velayati.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter