Vladimir Poutine célèbre les «valeurs traditionnelles» de la Russie au synode des évêques orthodoxes

- Avec AFP

Vladimir Poutine célèbre les «valeurs traditionnelles» de la Russie au synode des évêques orthodoxes
Illustration : Vladimir Poutine assiste à la messe de Noël orthodoxe en janvier 2016, photo ©Reuters/Sputnik

Vladimir Poutine est le premier président russe à participer au synode des évêques du Patriarcat de Moscou, un «événement historique» pour le patriarche Kyrill. L'Eglise orthodoxe russe fête le centième anniversaire du rétablissement du Patriarcat.

Vladimir Poutine a rappelé l'importance des valeurs traditionnelles en participant ce 1er décembre 2017 au synode des évêques du Patriarcat de Moscou, une première pour un président russe. «Nous observons dans de nombreux pays l'érosion des valeurs traditionnelles, ce qui mène à la dégradation de la société [...] L'indifférence et la perte des valeurs repères aboutissent au radicalisme, à la xénophobie et aux conflits religieux», a déclaré le chef d'Etat russe devant le patriarche Kyrill et quelque 350 responsables religieux réunis dans la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou.

Le chef de l'Eglise orthodoxe russe s'est pour sa part félicité de l'intérêt de Vladimir Poutine pour la religion historique de la Russie. «Aujourd'hui a eu lieu un événement historique : le chef de l'Etat russe est venu au synode des évêques», s'est-il ainsi félicité, cité par l'agence RIA Novosti.

Centième anniversaire du rétablissement des autorités de l'Eglise orthodoxe russe

Le synode a été convoqué à l'occasion du centième anniversaire du rétablissement du Patriarcat au sein de l'Eglise orthodoxe russe. Après avoir été dirigée pendant 200 ans dans l'empire russe par le Saint-Synode, un organisme contrôlé par l'Etat, l'Eglise orthodoxe s'est dotée d'un patriarche en 1917.

Depuis l'élection de Vladimir Poutine en 2000, l'Eglise a retrouvé sa place en Russie, où la majorité de la population est orthodoxe, et elle est devenue un interlocuteur privilégié de l'Etat. Elle a récupéré de nombreux monastères et églises saisis à l'époque communiste, a obtenu l'introduction dans les établissements scolaires de cours d'initiation religieuse et l'adoption d'une loi punissant de prison les «offenses aux sentiments» des croyants.

Lire aussi : La Russie se rend dans les églises pour la traditionnelle messe de la Nativité

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.