«Des Africains qui exploitent d’autres Africains» : Macron sur le trafic d'êtres humains en Libye

«Des Africains qui exploitent d’autres Africains» : Macron sur le trafic d'êtres humains en Libye
Migrants dans un centre de détention sur la côte libyenne le 28 novembre 2017, photo ©TAHA JAWASHI / AFP

Depuis le Burkina Faso, le président a annoncé vouloir s'attaquer aux passeurs qui exploitent les migrants en Libye, où des pratiques esclavagistes ont été constatées. Sous l'égide de l'UE, il envisage un soutien «massif» à l'évacuation des migrants.

Lors de son discours devant quelque 800 étudiants de l'université de Ouagadougou ce 28 novembre 2017, Emmanuel Macron a appelé à frapper «les organisations criminelles et les réseaux de passeurs» qui exploitent les migrants subsahariens transitant par la Libye. Mais pour autant, le président a rappelé que les trafiquants n'étaient pas des Européens. «Mais qui sont les trafiquants ? Ce sont des Africains», a-t-il observé. «Ce ne sont pas les Français qui sont les passeurs. Présentez-moi un passeur français, belge, allemand», a encore affirmé Emmanuel Macron avant de marteler : «Il y a aujourd'hui en Afrique des Africains qui exploitent d'autres Africains.»

Devant les étudiants burkinabè, le chef d'Etat français qui avait  condamné ce même jour les «crimes incontestables» de la colonisation, s'engage sur le «plan diplomatique» à trouver une solution à la situation humanitaire catastrophique en Libye, confirmée notamment par un reportage de CNN sur les pratiques esclavagistes dans le pays.

A la veille du 5e sommet de l'Union africaine et de l'Union européenne, les 29 et 30 novembre 2017, Emmanuel Macron a annoncé qu'il allait proposer une «initiative euro-africaine», d'après l'AFP. Le président français a également annoncé un «soutien massif» à l'évacuation des personnes en danger en Libye, qualifiant la vente de migrants comme esclaves de «crime contre l'humanité».

Lire aussi : Esclavage en Libye : merci l’OTAN !

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»