Rome annonce l’enlèvement de quatre italiens en Libye

Le complexe industriel à Mellitah, en Libye Source: Reuters
Le complexe industriel à Mellitah, en Libye

D’après une déclaration officielle du ministère italien des Affaires étrangères publiée lundi, quatre citoyens italiens employés d’une société de construction ont été enlevés en Libye.

Les quatre victimes se trouvaient près d’un complexe industriel du géant pétrolier italien Eni dans la région de Mellitah, à l’ouest de la capitale libyenne de Tripoli, lorsqu’ils ont été enlevés, a fait savoir le ministère.

«Il est difficile de savoir, seulement quelques heures après les événements, la nature de cet incident et qui en est responsable», a déclaré le chef de la diplomatie italienne Paolo Gentiloni à Bruxelles, où il est arrivé pour une rencontre du Conseil des affaires étrangères de l’UE. «Il s’est déjà produit dans cette région des incidents de cette sorte et nous travaillons avec les services de renseignement pour les retrouver», a dit le diplomate aux chaines de télévision italiennes.

Une cellule de crise a été mise en place, qui reste «en contact permanent avec les familles et la société Bonatti», employeur des citoyens enlevés, a précisé le ministère.

En février dernier, l’Italie a fermé ses ambassades en Libye et a appelé tous ses citoyens à quitter le plus vite possible le pays en proie à un violent conflit depuis 2011. Après le renversement de Mouammar Kadhafi, le pays connait deux gouvernements ; un gouvernement «officiel» de Toubrouk et celui installé par les rebelles dans la capitale Tripoli, qui se disputent le pouvoir, aussi bien que le contrôle des champs pétroliers.

En 2013, le Premier ministre libyen Ali Zeidan avait été enlevé, également à Tripoli, par la Chambre des révolutionnaires de Libye, une milice constituée de rebelles, avant d’être rapidement relâché.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales