La flamme éternelle du soldat inconnu à nouveau vandalisée à Kiev, Moscou réagit

La flamme éternelle du soldat inconnu à nouveau vandalisée à Kiev, Moscou réagit Source: Sputnik
La Flamme éternelle cimentée en train d'être nettoyée à Kiev

La flamme du Mémorial de la Gloire éternelle, dédié aux soldats morts durant la Seconde Guerre mondiale, a été profanée pour la seconde fois en un mois. Pour Moscou, cet acte dénonce l’incapacité de Kiev à «gérer les ultra-radicaux et les néonazis».

Des vandales ont versé du ciment sur la flamme du Mémorial de la Gloire éternelle à Kiev, allumée sur la tombe du soldat inconnu, hommage à ceux qui ont participé à la libération de Kiev de l’occupation nazie. D'après la police de la capitale ukrainienne, les forces de l'ordre ont été informées de ce nouvel acte de vandalisme dans la nuit du 19 au 20 novembre.

Arrivée sur les lieux, la police a découvert une croix scellée avec du ciment dans l'ouverture à travers laquelle normalement s'échappee la flamme. Les forces de l’ordre ont ouvert une enquête pénale sur cet incident, dont elles sont en train de déterminer les circonstances.

Il s’agit du deuxième incident de ce type ce mois-ci : le 7 novembre, des vandales avaient déjà versé du ciment sur le monument afin d'éteindre la flamme. Une enquête pénale pour profanation de tombe avait déjà été ouverte.

Lavrov monte au créneau

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a réagi à la profanation de ce mémorial dédié aux soldats ayant combattu durant la Seconde Guerre mondiale, qu'on appelle Grande Guerre patriotique en Russie.

«C’est un sacrilège inacceptable qui va contre toutes les valeurs européennes et les principes fondateurs de l’ONU», a déclaré le ministre cité par RIA Novosti. «Il s’agit d’une manifestation de l’incapacité du régime de Kiev à gérer les ultra-radicaux et les néonazis, qui se sentent bien à l’aise dans l'Ukraine actuelle», a-t-il martelé.

En avril 2017, des inconnus avaient déjà volé des éléments en bronze du mémorial.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.