«Kiev est en train de simuler le processus de négociations»

La séance de la Rada ukrainiene à Kiev Source: RIA NOVOSTI
La séance de la Rada ukrainiene à Kiev

Les représentants de la république autoproclamée de Lougansk estiment que la position exprimée par le président Porochenko concernant le projet d’amendement à la Constitution ne fait que prétendre respecter les accords de Minsk.

«Conformément au paquet de mesures [prévus par les accords de Minsk II], c’est le statut spécial de la région du Donbass qui doit devenir le fondement du dialogue de la paix. En déclarant ouvertement que les amendements à la Constitution préparés par la Rada [parlement ukrainien] ne prévoient pas le statut spécial du Donbass, Porochenko ne fait que confirmer que Kiev simule le processus de négociations au lieu d’essayer d’entamer le dialogue», a déclaré le représentant de la république autoproclamée de Lougansk Vladislav Deïnego.

Le 19 juillet, dans une vidéo publiée sur son site officiel, le président ukrainien Petro Porochenko a souligné que le projet d’amendement à la Constitution ukrainienne «ne mentionne nulle part le statut spécial du Donbass», tout comme la loi sur la procédure particulière d’autogestion locale, également à l’examen à la Rada. Le dirigeant a en plus noté qu’une telle loi ne pourra entrer en vigueur qu’après l’exécution de certaines conditions, dont le rétablissement du contrôle de Kiev sur toute la frontière russo-ukrainienne.

Cependant, Lougansk juge qu’il est prématuré d’envisager cette dernière mesure. Les accords de Minsk II «prévoient clairement que le transfert du contrôle sur la partie de la frontière doit être effectué après l’adoption de toutes les mesures prévues par le documents, et pas les précéder», a rappelé Vladislav Deïnego.

Auparavant, les dirigeants des républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk avaient déclaré que Kiev n’a pas discuté avec eux les amendements à la Constitution de l’Ukraine sur la décentralisation du pouvoir. Cependant, il était obligé de le faire, conformément aux accords de Minsk, rapporte RIA Novosti.

Dimanche 19 juillet, les représentants des milices populaires ont entamé unilatéralement le retrait de leur matériel militaire de la ligne de contact entre Kiev et les rebelles.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales