Venezuela : Maradona joue au foot avec Maduro et lui apporte son soutien (VIDEO)

- Avec AFP

Venezuela : Maradona joue au foot avec Maduro et lui apporte son soutien (VIDEO) Source: Reuters
Nicolas Maduro (à gauche) et Diego Maradona

Diego Maradona, a effectué devant les caméras quelques passes avec Nicolas Maduro, le 7 novembre à Caracas. A cette occasion, El Pibe de Oro s’est vu offrir par le président un maillot de la sélection vénézuélienne floqué du numéro 10.

L'ancienne gloire du football argentin, Diego Maradona a décidé d'afficher son soutien au chef d’Etat vénézuelien Nicolas Maduro. En visite au Venezuela, le célèbre joueur a échangé quelques passes avec le président.

«Nous sommes des soldats de Nicolas. […] Je viens avec ma famille lui apporter mon soutien», a insisté l'ancien champion du monde, invitant le dirigeant socialiste isolé sur la scène internationale à «ne jamais lâcher».

Maradona a félicité le président vénézuélien, dont le pays traverse depuis plusieurs mois une grave crise politique, pour avoir «résisté à de nombreuses attaques de l'opposition», après des mois de manifestations pour réclamer son départ du pouvoir qui ont fait 125 morts entre avril et juillet.

Nicolas Maduro, qui avait revêtu une tenue de sport pour l'occasion, l'a remercié et lui a offert un portrait où Maradona apparaît au côté du défunt président vénézuélien Hugo Chavez, au pouvoir de 1999 à 2013, avec lequel la vedette du football argentin entretenait une étroite amitié. Il lui a également offert un maillot de la sélection nationale vénézuélienne floqué de son nom et du numéro 10 (son numéro avec la sélection d’Argentine).

Bien qu'en surpoids, avec des difficultés évidentes de marche et de respiration, Maradona, 57 ans, a démontré qu'il était encore adroit balle au pied.

El Pibe de Oro s'était rendu le 6 novembre à Caracas pour signer un contrat avec la chaîne de télévision Telesur pour animer une émission pendant la Coupe du Monde 2018 en Russie. Il avait déjà collaboré avec Telesur lors de la précédente Coupe du Monde, au Brésil, en 2014.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.