Une femme torture son chat en direct devant sa webcam, des activistes interviennent (VIDEO CHOC)

Une femme torture son chat en direct devant sa webcam, des activistes interviennent (VIDEO CHOC)
Une jeune femme torture son chat devant sa webcam, capture décran

Le 27 octobre, une vidéo est apparue sur un réseau social russe où l'on peut voir une jeune femme torturer un chaton devant sa webcam. Sous l'emprise de stupéfiants, elle a expliqué que le chat avait abîmé ses rideaux.

En Russie, un chaton de quatre mois baptisé Thomas a dû être recueilli par des militants de la cause animale après avoir subi les mauvais traitements de sa propriétaire.

Le 27 octobre, une jeune femme a démarré une transmission en direct sur le réseau social russe VK, dans laquelle on la voit réserver les pires outrages à son petit animal de compagnie. Successivement, la jeune femme, qui dit d'appeler Svetlana Darselia, mâchonne la queue du félin tandis qu'il miaule de douleur, puis elle le frappe très violemment sur l'arrière-train... Avant de le jeter sans ménagement dans le mur qui se trouve derrière elle.

ATTENTION CES IMAGES SONT SUSCEPTIBLES DE HEURTER LA SENSIBILITE

C'est une connaissance de la jeune femme qui a décidé d'alerter des défenseurs de la cause animale. Lorsque ces derniers se sont rendus sur place pour venir secourir le chaton, la jeune femme s'est débattue et aurait menacé de les tuer, selon le témoignage des activistes au journal russe Moskovsky Komsomolets.

Cherchant à expliquer son geste, elle a déclaré qu'elle était sous l'emprise de l'alcool et de stupéfiants au moment de la vidéo, toujours selon le journal. Quand il lui a été demandé ce qui avait déclenché sa colère, elle aurait expliqué que le chaton avait déchiré des rideaux qu'un ami lui avait rapportés des Etats-Unis... Ces derniers auraient coûté 25 000 dollars selon ses dires.

Thomas souffre d'une commotion cérébrale

Après avoir examiné l'animal, le vétérinaire qui s'en est occupé a diagnostiqué une commotion cérébrale et relevé la présence de multiples hématomes sur l'abdomen de Thomas. «Tout son ventre est recouvert d'un gigantesque bleu», a-t-il constaté.

Le chat devra rester plusieurs jours à la clinique vétérinaire et les militants qui l'ont secouru lui cherchent actuellement un nouveau foyer.

De nombreuses voix se sont élevées sur la toile pour dénoncer tant de cruauté envers le jeune félin et appeler à des sanctions pénales contre la jeune femme. La police a déclaré s'être penchée sur l'affaire sans donner plus de détails.

Si elle est reconnue coupable, la contrevenante serait passible d'une peine de 6 mois de prison et de 12 mois de travaux d'intérêt général.

Lire aussi : Des refuges pour animaux s’ouvrent après les incendies dévastateurs en Californie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.