Daesh menace la Coupe du monde de football en Russie et Lionel Messi

Daesh menace la Coupe du monde de football en Russie et Lionel Messi© Juan Juiz Source: AFP
Lionel Messi, star argentine du football.

L'Etat islamique a de nouveau diffusé un message de menaces contre la Coupe du monde de football, qui doit se tenir en Russie durant l'été 2018, en recourant à un photomontage représentant Lionel Messi ensanglanté.

Par l'intermédiaire de l'un de ses canaux de propagande, l'Etat islamique vient de formuler de nouvelles menaces contre la Russie et de la Coupe du monde de football qui doit s'y tenir l'été prochain. Il a relayé un photomontage sur lequel figure le célèbre joueur argentin Lionel Messi en habit de prisonnier, derrière des barreaux, le teint blême avec une larme de sang, accompagné d'une simple phrase : «Vous combattez un Etat qui ne connait pas le mot échec.»

Ce n'est pas la première fois que l'Etat islamique s'en prend au mondial de football. Un autre photomontage rendu public il y a quelques jours montrait un djihadiste en tenue de combat avec, à l'arrière-plan, l'un des stades de la compétition. Auparavant, une autre image similaire avait été relayée sur internet avec un message promettant de s'en prendre aux «ennemis d'Allah».

Ce message d'intimidation n'a semble-t-il pas été pris au sérieux par l'entourage du footballeur argentin, selon le journal argentin La Nacion.

La Coupe du monde de football se déroulera en Russie entre le 14 juin et le 15 juillet 2018. Ce n'est pas la première compétition internationale à faire l'objet d'intimidations de la part de l'Etat islamique. Il avait aussi menacé l'Euro 2016 en France .

Un important dispositif de sécurité est prévu en Russie. En mai dernier, Moscou avait déjà pris un décret prévoyant des mesures de sécurité renforcées pour la Coupe des confédérations qui avait lieu à ce moment là dans le pays, et qui seront toujours en vigueur l'été prochain. D'importants déploiements de militaires de la Garde nationale russe (Rosgvardia) sont notamment prévus pour sécuriser les stades et leurs alentours.

Lire aussi : Les ruines de Raqqa libérées de Daesh

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.