Irak : le bilan de l'attentat de Daesh en plein Aïd el Fitr s'alourdit à 120 morts (VIDEO)

Bagdad© Ahmed Saad Source: Reuters
Bagdad

Un attentat suicide à la voiture piégée a été perpétré au nord de Bagdad par le groupe Etat islamque. Le bilan, très lourd, s'élève désormais à 90 morts, dont au moins 15 enfants selon un responsable.

Le bilan précédent (90 morts) s'est alourdi et s'élève désormais à 120 morts selon les médias locaux.

L'attaque a également fait 120 blessés selon le principal Abbas Hadi Saleh, responsable de la localité de Khan Bani Saad où a eu lieu l'attentat vendredi, une ville majoritairement chiite située à 20 km au nord de Bagdad. On déplore aussi entre 17 et 20 disparus.

L'organisation Etat islamique a revendiqué l'attentat sur des forums djihadistes, précisant que la voiture contenait trois tonnes d'explosifs.

Selon un journaliste de l'AFP, l'explosion a causé d'énormes dégâts et creusé dans la rue un cratère de cinq mètres de large et deux mètres de profondeur. Le kamikaze au volant de son véhicule bourré d'explosif, a déclenché sa charge en plein milieu du marché de la ville à la veille de l'Aïd el-Fitr, la fête qui marque la fin du ramadan.

«Chaque année (pendant le ramadan), il y a une attaque à la bombe. On nous reproche d'être chiite», a déclaré à l'AFP Abbas Hadi Saleh, soulignant qu'il s'agissait du pire attentat commis dans la province de Diyala depuis 2003.

Khan Bani Saad se trouve dans une province que le gouvernement a déclarée en janvier «libérée» des jihadistes, mais où les attaques ponctuelles sont en hausse.

L'attentat est l'un des plus meurtriers depuis l'offensive fulgurante des jihadistes en juin 2014 dans tout l'Irak.

Les musulmans sunnites ont commencé à célébrer l'Aïd el-Fitr vendredi mais la communauté chiite le fait samedi.

Les marchés sont généralement bondés avant les fêtes, où les familles achètent vêtements et nourriture.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales