Pour le ministre marocain des Droits de l'homme, les homosexuels sont des «ordures»

Pour le ministre marocain des Droits de l'homme, les homosexuels sont des «ordures»© ABDELHAK SENNA Source: AFP
Mustapha Ramid, ministre marocain chargé des Droits de l'homme

Une vidéo montrant Mustapha Ramid, ministre marocain d'Etat chargé des Droits de l'homme, tenant des propos homophobes a refait surface dans la presse marocaine. Celui-ci était interrogé sur une pénalisation de l'homosexualité dans le pays.

«Trop c’est trop. Tout le monde donne de l’importance à cette homosexualité et veut en parler. Ces gens-là sont des ordures», a déclaré Mustapha Ramid, ministre marocain d'Etat chargé des Droits de l'homme en marge d'une réunion sur la prévention de la torture le 27 septembre dernier. Il était interrogé par les journalistes au sujet de la pénalisation des homosexuels.


Ces propos homophobes ont provoqué la colère de plusieurs organisations telles que l'Association marocaine des droits de l'Homme ou l'Association de lutte contre le sida, qui ont adressé une missive au chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani.

«Nous considérons que qualifier d'"ordures" des citoyens marocains, comme tout autre citoyen, est une violation flagrante de la constitution marocaine, qui dans son préambule, adopte l'engagement de l'Etat marocain aux droits de l'homme tel que reconnu internationalement. Le ministre d'Etat, avec de telles déclarations, encourage l'homophobie», peut-on lire dans le texte. 

Les associations ont aussi demandé au ministère public d'ouvrir une enquête sur le ministre à la suite de ces propos «inconstitutionnels et discriminatoires».

La loi marocaine pénaliste actuellement «les actes licencieux ou contre nature avec un individu du même sexe», par l'article 489 du code pénal. Les peines peuvent aller de six mois à trois ans d'emprisonnement et d'une amende de 120 à 1 200 dirhams (11 à 111 euros).

Lire aussi : Violemment agressé, un Youtubeur gay marocain accuse un réalisateur ayant appelé à son viol

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.