Le chef du Front Al-Nosra a sombré dans le coma, selon le ministère de la Défense russe

Le chef du Front Al-Nosra a sombré dans le coma, selon le ministère de la Défense russe© Ministère russe de la Défense

Abou Mohammed al-Joulani, chef du Front Al-Nosra, a sombré dans le coma, selon des informations du ministère de la Défense russe. Il avait été gravement touché lors d'un raid aérien russe le 3 octobre dans la province d'Idleb en Syrie.

Le ministère de le Défense russe a annoncé le 5 octobre qu'Abou Mohammed al-Joulani avait sombré dans le coma. Une nouvelle qui a causé la «confusion» dans les rangs des terroristes dans toute la province d’Idleb, selon Moscou.

Le chef du Front al-Nosra en Syrie a été gravement blessé, lors d'une frappe aérienne de l'armée russe, le 3 octobre, dans la province d'Idleb. Le porte-parole du ministère de la Défense Igor Konachenkov déclarait le 4 octobre : «Dans cette frappe, le chef du Front al-Nosra Mohammad al-Joulani a subi de graves et multiples blessures, il a perdu un bras et se trouve dans un état critique, selon plusieurs sources indépendantes.»

L'organisation désignée comme terroriste au même titre que Daesh par plusieurs résolutions des Nations unies a, depuis, pris le nom de Fatah al-Cham. Elle a perdu de nombreux cadres importants lors de cette attaque, ainsi qu'une cinquantaine de combattants.

Sept nouveaux commandants éliminés

Profitant de l’état de «confusion» au sein d’al-Nosra,  la Russie a organisé le 4 octobre un nouveau raid aérien sur une réunion d’urgence des chefs du «secteur est» de l’organisation dans la province d’Idleb. «Par une frappe précise du bombardier Su-34, 49 combattants ont été éliminés, y compris sept leaders de détachements du «secteur est» d’al-Nosra», a raconté Igor Konachenkov le 5 octobre. 

Il a ajouté que l’aviation russe avait totalement détruit un important stock d'armes : plus de mille tonnes de munitions près du village d'Abou al-Douhour (à une centaine de kilomètres au sud-est d'Idleb). Il s'agirait du plus gros stock d'armement du groupe.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.