Le ministre de l'Intégration au Danemark «fière» de la caricature de Mahomet, la publie à nouveau

Le ministre de l'Intégration au Danemark «fière» de la caricature de Mahomet, la publie à nouveau© Francois Lenoir Source: Reuters
Inger Stojberg, ministre danoise de l'immigration et de l'intégration, à Bruxelles en 2016

La caricature de Mahomet, qui avait embrasé le Moyen-Orient en 2005 après sa publication au Danemark, a été de nouveau partagée sur Facebook par le ministre danois Inger Stojberg. Habitué des polémiques, son compte Twitter avait déjà été suspendu.

Le 26 septembre, le ministre danois de l'Immigration et de l'Intégration, Inger Stojberg, a republié sur son profil Facebook la caricature de Mahomet, le prophète de l'islam. La première publication de ce dessin par le quotidien de droite danois Jyllands-Posten, en 2005, avait déclenché l'ire des communautés musulmanes à travers le monde, ainsi que des émeutes de l'Asie à l'Afrique qui ont fait une cinquantaine de victimes.

Capture d'écran du compte Facebook d'Inger Stoberg

Sur le fond d'écran de la tablette numérique d'Inger Stojberg, diffusé sur le réseau social, on reconnaît en effet la fameuse caricature de Mahomet dessinée par Kurt Westergaard.

Nous devrions être fiers de cette caricature

Le commentaire qui accompagne le statut du ministre est tout aussi provocateur que la publication originale de la caricature.

«Je crois honnêtement que nous devrions être fiers de cette caricature», écrit-elle, affirmant que les caricatures «ont défini le Danemark», un «pays libre» où chacun serait selon elle libre de critiquer à loisir ce qui ne lui convient pas.

Une réaction à la censure du musée

Il s'agit aussi, pour Inger Stojberg, de dénoncer le choix du musée Skovkaard à Viborg de ne pas inclure la caricature de Mahomet dans son exposition intitulée «Le blasphème depuis la Réforme».

Elle ajoute toutefois respecter le choix du musée : «C'est son droit, mais je le regrette.»

Inger Stojberg s'est déjà illustrée par le passé pour ses prises de position musclées vis-à-vis de l'islam radical au Danemark et son compte Twitter avait déjà été suspendu.

Lire aussi : Un leader musulman refuse de serrer la main de la ministre norvégienne de l'Intégration (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.