Le ministre malien de la Défense souhaite que la Russie s'implique davantage au Sahel (VIDEO)

Le ministre malien de la Défense souhaite que la Russie s'implique davantage au Sahel (VIDEO)© Capture d'écran Youtube @RT France
Le ministre de la Défense et des anciens combattants malien Tiéna Coulibaly

Interrogé par RT France, Tiéna Coulibaly s'est montré favorable à ce que Moscou, «grand champion dans la lutte antiterroriste», s'investisse davantage au Sahel. Il a en outre souligné l'importance de l'opération Barkhane menée par l'armée française.

Présent au forum international militaro-technique «Armée-2017» qui se tient à Moscou du 22 au 27 août, Tiéna Coulibaly, le ministre de la Défense et des anciens combattants de la République du Mali, a présenté au micro de RT France sa vision de la lutte antiterroriste dans la région du Sahel.

«Nous espérons que la Russie participe au renforcement des forces armées au Mali», a notamment déclaré le ministre, rappelant l'histoire de la coopération militaire entre les deux pays, mais aussi entre le Mali et l'URSS par le passé.

La Russie est un grand champion dans la lutte antiterroriste, nous le voyons en Syrie dans sa lutte contre l’Etat islamique

«La Russie est un grand champion dans la lutte antiterroriste, nous le voyons en Syrie dans sa lutte contre l’Etat islamique et nous espérons qu’elle va faire davantage dans la lutte anti-terroriste au Mali et au Sahel», a expliqué Tiéna Coulibaly.

«Barkhane est un appui important que nous apprécions beaucoup»

Le ministre de la Défense a en outre confié avoir le sentiment que la coopération militaire entre le Mali et la France allait s'intensifier avec l'élection d'Emmanuel Macron. Il s'est félicité des deux visites du nouveau président français dans son pays et de sa volonté de renforcer l'opération Barkhane, opération menée au Sahel par l'armée française depuis 2014 et qui vise à lutter contre les groupes armés djihadistes dans toute la région du Sahel. «Barkhane est un appui important que nous apprécions beaucoup», a-t-il assuré, soulignant que Paris était le partenaire principal de Bamako dans la lutte contre le terrorisme.

«Nous sommes reconnaissants au gouvernement français de son appui dans la lutte contre le terrorisme», a-t-il conclu.

Lire aussi : Vers une force antidjihadiste au Sahel, sous l'impulsion de la France

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.