Iran : Mogherini presse, Zarif prend son temps

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif© Carlos Barria Source: Reuters
Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif

Plus le temps passe, plus le ton monte autour des négociations sur le programme nucléaire iranien, au point que le ministre iranien des Affaires étrangères est prêt à rester dans la capitale autrichienne aussi longtemps qui le faudra.

«Si les décisions déterminantes ne sont pas prises dans les heures qui viennent, il n'y aura pas d'accord. C’est le signe clair que la prise de décision dans deux ou trois semaines ne sera que plus difficile», a déclaré Federica Mogherini, la patronne de la diplomatie européenne, à Vienne où se déroulent les négociations sur le dossier nucléaire iranien depuis un peu plus d’une semaine.

Le ton est radicalement opposé du coté iranien, dont le chef de la diplomatie, Mohammad Javad Zarif, envisage au contraire de rester à Vienne aussi longtemps que cela sera nécessaire. Il a en outre fait remarquer qu’il ne resterait pas en Autriche, s’il n’était pas persuadé de parvenir à un accord.

Plus tôt dans la soirée, le secrétaire d’Etat américain John Kerry et son homologue français Laurent Fabius, eux aussi, ont commenté la situation et se sont montrés optimistes quant au déroulement des négociations, sans pour autant nier qu’un bon nombre de problèmes persistait, et notamment l’absence de décision concernant les points déterminants de cet accord.

En savoir plus : Fabius : malgré des problèmes les négociations sur l’Iran vont dans la bonne direction

 

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales