Au Nebraska un homme atteint de maladie mentale frappé à mort par deux policiers (VIDEO CHOC)

Au Nebraska un homme atteint de maladie mentale frappé à mort par deux policiers (VIDEO CHOC)© Omaha Police Department
Ryan McClarty (gauche), Scotty Payne (droite)

Deux policiers de la ville américaine d'Omaha ont été inculpés pour la mort d'un homme souffrant d'une maladie mentale. Dans une vidéo, on les voit l'électrocuter avec un taser puis le rouer de coups.

Le 26 juillet, Don Kleine, le procureur du comté de Douglas dans le Nebraska, a inculpé deux agents de police pour la mort de Zachary Bearheels, un homme de 29 ans qui était atteint d'une maladie mentale, selon la presse américaine. Ce dernier est décédé à la suite d'une altercation avec les deux policiers de la ville de Omaha (Nebraska), Scotty Payne et Ryan McClarty, qui l'auraient électrocuté à l'aide d'un taser puis frappé à de nombreuses reprises, comme semble en attester une vidéo. 

Selon sa famille, la victime s'était perdue, à Omaha, après avoir été expulsée d'un bus qui devait l'amener à Oklahoma City. Les deux agents de police sont allés à sa rencontre après que plusieurs personnes se sont plaintes de son attitude, apparemment dérangeante. Les deux agents inculpés ont affirmé que Zachary Bearheels était sous l'emprise de drogues. Selon des membres de sa famille, son état s'expliquait plutôt parce qu'il n'avait pas pris les médicaments qui lui sont prescrits pour sa schizophrénie et ses troubles bipolaires. Il aura fallu pas moins de quatre policiers, s'aidant notamment de tasers, pour maîtriser l'individu et le contraindre à s'asseoir à l'arrière de leur voiture.   

Or, lorsque les services de soin ont recueilli le jeune homme, ils ont déclaré aux policiers que l'homme ne respirait plus. 

Lors de l'énonciation des accusations le 26 juillet, le procureur Don Kleine s'est servi d'une vidéo prise depuis l'intérieur de la voiture de police et qui montre Scotty Payne utiliser un taser contre Zachary Bearheels plus d'une douzaine de fois et son collègue le frapper à une quinzaine de reprises. Certaines de ces violences ont été infligés alors que la victime était assise au sol, menottée, ne pouvant donc pas opposer de résistance. 

Attention : la vidéo ci-dessous peut heurter la sensibilité

Michelle Elieff, la médecin légiste, a affirmé que «la mort soudaine [de Zachary Bearheels] était liée à un état de délire, à une lutte physique, ainsi qu'à l'utilisation d'un taser», selon le média local l'Omaha World-Herald.

Les deux policiers ont été démis de leurs fonctions en attendant leur jugement. L'un des deux policiers, Scotty Payne, pourrait passer jusqu'à 20 ans derrière les barreaux tandis que son confrère risque une année d'emprisonnement. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.