Persuadé d'être protégé par un livre épais, il demande à sa petite amie de lui tirer dessus et meurt

Persuadé d'être protégé par un livre épais, il demande à sa petite amie de lui tirer dessus et meurt© Capture d'écran Instagram@monalisa.perez
Monalisa Perez, Pedro Ruiz III et leur premier enfant

Afin de réaliser une vidéo qu'il espérait virale, un jeune homme a demandé à sa compagne de lui tirer dessus à bout portant. Tenant un livre contre sa poitrine, il pensait que la balle s'y incrusterait et s'arrêterait. Il est mort sur le coup.

La recherche de la gloire sur Youtube pousse parfois à des actions inconsidérées. Selon les documents publiés par la cour fédérale de grande instance du comté de Norman dans le Minnesota, la police a reçu le 25 juin un appel de Monalisa Perez, une jeune femme de 19 ans, expliquant qu'elle avait accidentellement tiré sur son petit ami Pedro Ruiz III avec une arme de calibre 50, alors qu'elle tournait une vidéo.

Elle a confié à la police que son petit ami tentait de la convaincre depuis quelque temps de tourner une vidéo dans laquelle elle lui tirerait dessus tandis que lui se protégerait avec un livre... Pour lui prouver que l'opération était sans danger, il lui avait notamment montré un livre utilisé lors d'un essai : la balle n'avait pas totalement traversé le volume.

La jeune femme a fini par accepter cet étrange défi : le 25 juin, elle s'est donc placée à une trentaine de centimètres de son compagnon et a appuyé sur la gâchette. Sur place, les secours ont constaté l'impact du tir au niveau de la poitrine et n'ont pas pu sauver la vie du jeune homme.

Quelques minutes avant l'incident, Monalisa Perez avait posté sur Twitter un message, dans lequel elle annonçait qu'elle et son conjoint s'apprêtaient à tourner «l'une des vidéos les plus dangereuses de tous les temps». «Son idée, pas la mienne», prenait-elle soin de préciser.

Les deux caméras qui ont filmé le dramatique incident de deux angles différents ont été saisies par la police. Monalisa Perez est aujourd'hui accusée du meurtre de Pedro Ruiz III. Enceinte du deuxième enfant du couple, elle a été relâchée après avoir payé sa caution de 7 000 dollars, selon le journal Star Tribune. Elle encourt une peine maximale de dix ans de prison.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.