Israël frappe à nouveau des positions de l'armée syrienne après des tirs

Israël frappe à nouveau des positions de l'armée syrienne après des tirs© Amir Cohen / Reuters
Un avion F-15 de l'armée israélienne

Pour la seconde fois en deux jours, l'armée israélienne a annoncé avoir ciblé des positions militaires syriennes. Benjamin Netanyahou avait fait savoir qu'il y aurait des représailles à tout débordement des combats sur le territoire de l'Etat hébreu.

L’armée israélienne a annoncé le 25 juin sur Twitter qu’elle avait frappé deux lance-missiles et un camion de munitions de l'armée syrienne, près de la frontière, après que «plusieurs projectiles syriens» avaient atterri sur le territoire de l'Etat hébreu sans faire de victime.

L’annonce est survenue environ trois heures après que Tsahal a fait savoir, toujours sur Twitter, que des projectiles en provenance de Syrie avaient atterri dans le nord du plateau du Golan, occupé illégalement par Israël.

Plus tôt le 25 juin, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou avait déclaré qu'il y aurait des représailles si des obus s'écrasaient, même accidentellement, sur le territoire de l'Etat hébreu.

«Notre politique est claire. Nous n'accepterons pas le moindre tir de mortier, de roquette, ou débordement de tirs de la guerre civile syrienne. Nous répondrons avec force à chaque attaque sur notre territoire et contre nos citoyens», avait-il déclaré, selon le Jerusalem Post.

Le 24 juin, l'armée israélienne avait déjà mené un raid contre des positions de l'armée syrienne, après que des projectiles en provenance de Syrie s'étaient abattus sur une partie du plateau du Golan occupée illégalement par Israël, sans faire de blessés.

Lire aussi : Israël réplique aux tirs en provenance de Syrie par un raid aérien

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.