Philippines : fusillade dans un complexe de loisirs dans la capitale Manille (IMAGES)

Philippines : fusillade dans un complexe de loisirs dans la capitale Manille  (IMAGES)
Capture d'écran Twitter @dexcabalzaINQ

Les autorités ont bouclé le complexe Resorts World à Manille, à la suite de coups de feu. Daesh a revendiqué la fusillade... mais la police remet en cause la piste terroriste. Des bilans contradictoires au sujet d'éventuels blessés ont été publiés.

Dans la soirée du 1er juin 2017, CNN Philippines, notamment, a rapporté que plusieurs explosions ainsi que des tirs avaient été signalés dans le complexe Resorts World Manilla, dans la capitale des Philippines.

D'après le centre américain de surveillance des sites djihadistes SITE, l'attaque a été revendiquée par Daesh. 

«Nous ne pouvons pas dire qu'il s'agit d'un acte terroriste», a néanmoins déclaré par la suite le chef de la police du pays, Ronald Dela Rosa. L'auteur de la fusillade n'avait pas pour intention de tuer qui que ce soit, a affirmé ce haut responsable philippin à la radio DZMM, et aurait voulu voler des jetons de casino. Il n'a pas encore été arrêté. Ronald Dela Rosa a également décrit l'assaillant comme «caucasien», et assuré que personne n'avait été blessé dans les événements.

Pourtant, la Croix rouge philippine avait évoqué un premier bilan de 25 blessés, plus tôt.

La confusion régnant dans les rues a été capturée par un témoin sur son smartphone.

Un témoin a publié sur Twitter une image d'un épais nuage de fumée s'échappant d'un bâtiment du complexe.

Plusieurs personnes ont fui les lieux par leurs propres moyens, tandis que des victimes ont été évacuées sur des civières vers les hôpitaux proches, à en croire des publications sur Twitter – ce qui confirmerait qu'il y a eu des blessés.

Selon une correspondante de RT International, jointe par téléphone, le quartier était toujours bouclé en début de soirée (heure française).

Le département d'Etat américain a mis en garde ses ressortissants, leur demandant de rester à l'écart du secteur.

En prélude de la conférence de presse durant laquelle il a annoncé la sortie des Etats-Unis de l'accord de Paris, Donald Trump s'est exprimé sur la fusillade de Manille. «C'est vraiment très triste ce qui se passe à travers le monde en ce qui concerne le terrorisme», a déclaré le président américain.

Les autorités philippines sont confrontées à la menace grandissante du terrorisme islamiste. Actuellement, l'armée philippine tente de reprendre le contrôle de la ville de Marawi (sur l'île de Mindanao, et non sur l’île principale de Luçon, où se trouve Manille), tombée aux mains du groupe Maute, créé entre 2012 et 2013 et se présentant comme étant affilié à Daesh. Le canal utilisé pour revendiquer l'attentat du complexe de Manille ce 1er juin trahit un lien avec les djihadistes de la région de Marawi, selon SITE.

Lire aussi : Etat-major philippin : les djihadistes veulent montrer que Daesh ne sévit pas qu'en Irak et en Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.