Indonésie : trois policiers tués dans un double attentat-suicide à Jakarta

- Avec AFP

Indonésie : trois policiers tués dans un double attentat-suicide à Jakarta© Antara Foto Agency Source: Reuters

Trois policiers ont été tués dans un attentat-suicide le 24 mai dans une gare routière de la capitale indonésienne, Jakarta. Le pays fait actuellement face à une poussée djihadiste.

«Je présente mes plus sincères condoléances, trois officiers de police sont morts», a déclaré le chef de la police de l'est de Jakarta, Andry Wibowo, dressant le bilan de l'attentat-suicide qui a eu lieu le 24 mai dans la capitale indonésienne.

Cinq policiers et cinq civils ont en outre été blessés lorsque deux kamikazes ont déclenché leur charge, dans un terminal de bus très fréquenté.

Les images diffusées à la télévision montraient de la fumée sortant du terminal, qui a été bouclé par la police, et de nombreux membres des forces de l'ordre évacuant des victimes. Corps et débris de verre ont été projetés dans la rue par la déflagration, sous les yeux de témoins encore sous le choc.

Les commanditaires de l'attentat n'étaient pas connus dans l'immédiat mais de nombreux projets d'attentats liés au groupe djihadiste Etat islamique (EI) ont été déjoués récemment selon les autorités.

L'Indonésie avait été précipitée dans sa propre «guerre contre le terrorisme» par les attentats de Bali en 2002 (202 morts, parmi lesquels de nombreux étrangers). Les autorités avaient ensuite lancé une vaste offensive contre les extrémistes islamistes, et affaibli ainsi les réseaux les plus dangereux, selon des experts.

Mais le groupe EI est parvenu ces derniers temps à remobiliser les extrémistes indonésiens. En janvier 2016, des attentats suicides et attaques armées à Jakarta avaient coûté la vie à quatre civils. Les quatre assaillants avaient été tués dans ces attaques revendiquées par Daesh, les premières de cette ampleur en Indonésie depuis 2009.

Lire aussi : Indonésie : un attentat prévu à Noël déjoué, trois islamistes tués

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.