Le niveau de radiation grimpe après un incendie dans la zone d'exclusion de Tchernobyl

La centrale nucléaire de Tchernobyl© Gleb Garanich Source: Reuters
La centrale nucléaire de Tchernobyl

Des inspecteurs nucléaires ukrainiens ont enregistré une augmentation considérable des radiations dans la zone d'exclusion de Tchernobyl causée par des feux de forêts qui font rage à proximité de la centrale nucléaire abandonnée.

L’air près du village désolé de Polesskoye dans la zone de Tchernobyl est contaminé par l’élément radioactif césium-137. Son contenu dans l’air a atteint un niveau qui est 10 fois supérieur à la norme, selon l’Inspection d’état sur la réglementation nucléaire.

Le césium-137 est un des éléments nucléaires les plus dangereux, parce qu’il s’accumule dans le corps et peut provoquer la leucémie.

Cependant, l’agence n’a pas publié d’informations sur de graves risques potentiels pour la santé pour des gens qui habitent à proximité de la zone ou pour les pompiers. Elle affirme que tous les indicateurs sont normaux. L’Inspection d’état sur la réglementation nucléaire a publié une carte en ligne des résultats de la surveillance de la situation.

D’après les autorités ukrainiennes, un incendie s’est propagé mardi sur un territoire d’environ 130 hectares. Les services d’urgence ukrainiens affirment que le feu est maitrisé mais pas complètement éteint. L’Ukraine a déployé 117 pompiers et 24 unités de matériel de lutte contre l'incendie pour mettre fin aux flammes.

«Le pire scénario, et le plus probable, est que des particules de plutonium et d'uranium soient suspendues dans l'air…et que le risque de cancer augmente légèrement», a confié à RT Cristopher Busby, secrétaire scientifique du Comité européen sur les risques de l'irradiation.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales