Révolte dans une prison de sécurité maximale en Australie

Capture d’écran du compte Twitter @australian
Capture d’écran du compte Twitter @australian

Une révolte a éclaté dans la prison de haute sécurité à l’ouest de Melbourne, déclenchée par l'interdiction de fumer, récemment mise en vigueur. Le personnel pénitentiaire a été évacué après que des hommes armés ont pénétré la cour.

Le tabac et les cigarettes ont été interdites dans les services de la prison de l’Etat de Victoria dès ce mardi, jour des révoltes. «L’Administration pénitentiaire de Victoria  est en train d’enquêter sur les perturbations dans le Centre de détention Metropolitan, mais pour l’instant, il n y a pas d’autres détails disponibles», a affirmé  le secrétaire de  l’Union de la communauté et du secteur public (CPSU) Catherine Davies au journal Herald Sun.

Les troubles ont commencé après un déjeuner, selon le journal Herald Sun.

D’après la police, environ 300 détenus ont été impliqués dans la révolte, qui a éclaté aux alentours de 12:30 pm, heure locale, rapportent des médias locaux. Le personnel (200 personnes) a été évacué de la scène.

Des photos des medias locaux prises dans l’enceinte de la prison montrent des détenus aux visages couverts,  courant dans tous les sens munis de bâtons et endommageant des portes. Les détenus ont notamment mis le feu à la prison : six camions de pompiers étaient présents sur le terrain, rapporte 7 News Melbourne.

Le Centre de détention Metropolitan à Melbourne dispose de 723 lits. Cet établissement de sécurité maximale a déjà connu plusieurs incidents cette année. Lors d'une révolte, deux gardiens ont été attaqués par des détenus, dont un a été finalement hospitalisé.

La prison se situe à Ravenhall, dans l’Etat de Victoria, et est en fonctions depuis Avril 2006.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales