La fusée part en poussière, bis repetita (VIDEO)

Le Falcon 9 s’élance de Cap Canaveral, Floride, le 28 juin 2015© Michael Berrigan Source: Reuters
Le Falcon 9 s’élance de Cap Canaveral, Floride, le 28 juin 2015

La course aux étoiles est plus brulante que jamais. Pourtant, pour chaque nouvelle frontière vaincue, il y a aussi des échecs cuisants. La plus récente étant celle de la mission SpaceX, qui s’est désintégrée au-dessus de l’océan Atlantique.

Falcon – Juin 2015

Le milliardaire et propriétaire de SpaceX Elton Musk fait de son mieux pour briser le monopole de la NASA sur la marché spatial américain. Pourtant, le projet a subi un nouvel échec dimanche, l’engin spatial n’ayant pas volé longtemps avnat d’exploser et d’être réduit en miette tombant tels des confettis au large de Cap Canaveral.

Falcon – Janvier 2015

L’apprentissage est rude pour Musk et SpaceX. En janvier de cette année, il a été tenté de faire atterrir la fusée Falcon 9 sur une plateforme flottante. Au final, l’atterrissage a manqué de souplesse et le lanceur a terminé en boule de feu.

Falcon – Août 2014

Malgré tout le battage entourant les performances de SpaceX, les trois crashes au cours des 9 derniers mois n’ont pas convaincu au point de devenir une alternative viable aux fusées russes Soyouz. En août 2014, la fusée Falcon 9 de SpaceX s’est désintégrée dans les airs peu après son lancement au Texas. La fusée a commencé à vriller presque immédiatement, ce qui a provoqué la commande d’autodestruction.

Antares – Octobre 2014

Un autre lanceur nommé Antares créé par Orbital Sciences Corporation a subi le même sort, explosant juste quelques secondes après son lancement en Virginie en Octobre dernier. La fusée d’un montant de 200 millions de dollars était censée transporter une cargaison à ISS au moment de son explosion. La scène a été capturée par de nombreuses caméras disposées tout autour du pas de tir.

Progress – Avril 2015

Les Etats-Unis ne sont pas les seuls à subir des échecs. La Russie a aussi connu une part d’accidents spatiaux. En Avril, l’engin spatial Progress aurait dû s’amarrer à ISS pour délivrer de l’approvisionnement. Pourtant, après le détachement de sa fusée porteuse, Progress a arrêté de fonctionner. Le Centre de commandement des vols spatiaux n’a pas réussi à rétablir le contact et le chargement a fini par tomber au milieu de l’Océan Pacifique.

Proton – Mai 2014

En Mai 2014, Roscosmos a subi encore un échec, après que la fusée Proton-M qui délivrait ce qui aurait dû devenir le satellite russe le plus puissant, a fini en feu d’artifice. Le satellite aurait été capable de fournir l’accès à l’internet aux régions les plus reculées de Russie pour des prix abordables. L’accident a eu lieu 9 minutes après le lancement. Un an plus tard, une autre fusée Proton s’est écrasée lors de la tentative de mise en orbite d’un satellite mexicain dans l’espace. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales