Un membre de l'OSCE tué dans l'Est de l'Ukraine

Un membre de l'OSCE tué dans l'Est de l'Ukraine Source: Reuters

L'OSCE a annoncé qu'un de ses membres avait été tué dans l'explosion d'une mine au passage d'une patrouille dans l'Est de l'Ukraine, une zone tenue par les combattants de la république autoproclamée de Lougansk.

L'observateur de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) tué le 23 avril dans l'explosion d'une mine dans l'Est rebelle de l'Ukraine est un Américain, a annoncé l'OSCE. Deux autres observateurs, de nationalité allemande et tchèque, ont été blessés dans cette explosion et hospitalisés, a précisé le chef adjoint de la mission d'observation spéciale (SMM) de l'OSCE en Ukraine, Alexander Hug, lors d'une conférence de presse à Kiev.

La nouvelle tragique a été annoncée plus tôt dans la journée sur Twitter par le ministre autrichien des Affaires étrangères et président en exercice de l’organisation, Sebastian Kurz.

Il a notamment fait savoir qu’une enquête avait été ouverte et que les responsables allaient devoir rendre des comptes.

Une source citée par l’agence russe RIA Novosti a précisé que la voiture dans laquelle se trouvaient les enquêteurs de l’OSCE s’était écartée de la route principale, ce qui est interdit.

L’explosion a été «assez forte pour transpercer le blindage de la voiture», a précisé un responsable de l’OSCE cité par l’AFP. Selon les premières informations, l’explosion a eu lieu près du village de Prichib, situé dans la république autoproclamée de Lougansk.

La mission de l’OSCE est déployée en Ukraine depuis mars 2014. Son but est de faciliter le dialogue entre les parties en conflit. Il s’agit de la première victime parmi les agents de l’OSCE en trois années de présence dans l’est ukrainien, bien que ceux-ci aient été la cible de tirs au moins sept fois.

Lire aussi : Deuxième jour de la réunion annuelle du conseil ministériel de l'OSCE

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales