Funérailles nationales et premières arrestations suite à l'attentat au Koweït

La foule enterre ses morts Source: Reuters
La foule enterre ses morts

Les koweïtiens pleurent leurs morts au lendemain de l’attentat suicide de la mosquée chiite qui a tué 27 personnes. Dans le même temps les premières interpellations ont eu lieu.

Les autorités koweïtiennes ont annoncé avoir arrêté plusieurs personnes en relation avec l’attentat suicide de la mosquée chiite vendredi, qui a tué 27 personnes, selon des sources sécuritaires.

Des funérailles nationales ont eu lieu dès ce samedi, après le pire attentat subi par le pays depuis des années, qui a été revendiqué par Daesh. Ce samedi a été décrété jour de deuil national au Koweït. 

En savoir plus : une explosion dans une mosquée chiite au Koweït fait 27 victimes 

Un groupe saoudite autoproclamé Najd Province qui se dit affilié à Daesh, a déclaré que celui qui s’est fait exploser dans la mosquée se nomme Abu Suleiman al-Muwahhid. Le groupuscule a indiqué que la mosquée visée promouvait l’islam chiite, ce qu’il considère comme une hérésie. Il s’agit du même groupe qui a revendiqué les attentats sur des mosquées chiites d’Arabie Saoudite ces dernières semaines.

En savoir plus : Arabie Saoudite : Daesh revendique l’attentat meurtrier de la mosquée chiite de Dammam (images choc)

Le ministre de la Justice et des Affaires islamiques Yacoub al-Sanna a déclaré que le Koweït «était et restera une oasis de sécurité et de paix pour toutes les composantes de la société koweïtienne».

Les autorités ont pris des mesures de renforcement de la sécurité autour de tous les sites sensibles du pays.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales