Le récit des survivants en Tunisie : les terroristes sont arrivés et se sont juste mis à tirer

Les agents de police tunisienne avec un suspect Source: Reuters
Les agents de police tunisienne avec un suspect

Une attaque meurtrière a eu lieu en Tunisie, avec un bilan de 39 morts. Pour le moment, les autorités parlent de trois assaillants, mais ce nombre n’est pas définitif, l’enquête est en cours. Des témoins ont raconté à RT ce qu’ils ont vu.

«J’ai vu un mec avec une kalachnikov qui tirait partout», raconte un témoin, effrayé, qui a couru se réfugier dans sa chambre. Cependant il a pu apercevoir à quoi ressemblait le terroriste : «c’était un type avec des cheveux longs et noirs, je dirais proche de la trentaine», a-t-il précisé en ajoutant qu’il quittera le pays car on ne peut pas se reposer après avoir vécu un tel drame.

Un autre témoin a aussi échappé à la mort en montant dans sa chambre pour se cacher dans la salle de bains, alors que les terroristes entraient dans l’hôtel. «Ils couraient en criant quelque chose en arabe et se sont mis à tirer», a-t-il dit sans pouvoir préciser, néanmoins le nombre exact d’assaillants.

Plus tôt, les autorités ont mentionné qu’un terroriste a été interpellé et un autre tué lors de la fusillade avec les agents de police, mais il s’avère désormais qu’il y en avait un troisième, qui a pu s’échapper. Mais d’après les médias locaux et les informations des témoins recueillies sur Twitter, le nombre de terroristes pourrait atteindre sept, trois auraient été sur la plage tandis que les autres quatre se seraient trouvés dans l’hôtel.

Un terroriste tué lors d'une fusillade, capture d'écran d'une vidéo de RT
Un terroriste tué lors d'une fusillade, capture d'écran d'une vidéo de RT

Cet attentat a été revendiqué par Daesh, et les terroristes ont pris pour cible des habitants et de simples touristes qui n’avaient rien à voir avec les combats au Moyen-Orient. 39 morts civiles, principalement des touristes européens, et 45 autres blessés, dont 10 grièvement, tel est le bilan de cette attaque. La nationalité reste difficile à identifier, les touristes se trouvaient en maillot de bain sur la plage au moment de l'attaque. Pour le moment, on a la confirmation de huit Britanniques, un Belge et un Allemand. Selon les médias, on compte aussi des ressortissants d’Irlande, d’Ukraine et d’Allemagne tandis qu’une Russe a été légèrement blessée. Le président français François Hollande n’a pas pu confirmer s’il y avait des Français parmi les décédés.

Des touristes ciblés, l’Occident à blâmer ?

C’est le nombre record de victimes de tous les attentats qui se sont produits sur le sol tunisien. L’attaque précédente contre le musée de Bardo à Tunis a emporté 22 vies et a aussi pris pour cible les touristes ce qui inflige un rude coup contre un secteur vital de l’économie de la Tunisie. Les touristes quittent déjà le pays, tout effrayés, combien d’entre eux y reviendront ? Selon la journaliste Nabila Ramdani, ce type d’attaque brutale aura un impact énorme sur les gens du monde entier car «chacun peut s’identifier avec les victimes qui se reposaient sur la plage».

Mais la lutte contre Daesh a du mal à porter ses fruits alors que trois attentats se sont produits dans la même journée, dont deux - en Tunisie et au Koweït - ont été revendiqué par ce groupe terroriste. Selon le militant du groupe antiguerre Democracy Village Michael Raddie, c’est parce que l’Occident détruit des pays comme l’Afghanistan, la Libye et l’Irak, et d’un autre côté «coopère avec les groupe radicaux», d’où proviennent ces attaques. «Ce n’est pas une guerre contre le terrorisme, c’est une guerre du terrorisme», estime-t-il.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales