«Rand Paul travaille pour Vladimir Poutine» : John McCain craque devant les sénateurs

«Rand Paul travaille pour Vladimir Poutine» : John McCain craque devant les sénateurs© Aaron Bernstein Source: Reuters
John Mc Cain voit la main de Vladimir Poutine partout

John McCain a eu beaucoup de mal à digérer que Rand Paul ne partage sa vision de l'OTAN et s'oppose à l'intégration du Monténégro. Passant outre la règle qui interdit de critiquer un confrère, il l'a accusé d'être un suppôt du Kremlin.

Aux Etats-Unis, pays de la liberté d'expression, il ne fait pas bon avoir un avis différent de celui du sénateur de l'Arizona et ex-candidat à la Maison Blanche John McCain, surtout quand il s'agit de l'OTAN. Cela vous place instantanément sur la liste peu enviable des agents pro-russes. Et même pire, directement sous la coupe de Vladimir Poutine.

Le sénateur du Kentucky Rand Paul est le dernier à en avoir fait l'expérience, après s'être opposé au projet de loi du sénateur de l'Arizona sur l'accession du Monténégro à l'OTAN.

Lorsqu'il a nonchalamment pris le micro pour annoncer son opposition, puis tranquillement quitté ses collègues, Rand Paul a infligé un véritable camouflet à John McCain. Celui-ci avait en effet demandé un soutien unanime de ses confrères pour faire passer son projet de loi et s'attendait manifestement à le recevoir.

«Vous réalisez les objectifs de Vladimir Poutine», s'est insurgé le sénateur, ayant visiblement du mal à réaliser ce qu'il venait de se passer.

«C'est vraiment remarquable, qu'un sénateur bloque un traité que soutiennent ses collègues», a poursuivi un John McCain médusé. Après une tirade dans laquelle il est obligé de reconnaître sa défaite, il a conclu, amer mais sûr de son fait : «Je répète, le sénateur du Kentucky travaille désormais pour Vladimir Poutine.»

Auteur: Sparta Report

Lire aussi : Pour le Kremlin, «l’hystérie» antirusse des médias américains nuit à ses relations avec Washington

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales