Les manifestants ukrainiens exigent l'abolition de la censure

Un «Maïdan informatique» © Capture d'écran du compte du Twitter de @Matkovskyi_O
Un «Maïdan informatique»

Des centaines d’Ukrainiens sont sortis dans les rues de Kiev pour dénoncer le climat hostile qui pèse sur la libérté de la presse, suite à une attaque contre un journal local.

Les membres d’un nouveau mouvement oppositionnel nommé «Maïdan informatique» se sont réunis aujourd’hui face à la Rada pour manifester leur mécontentement de la ratonnade ayant eu lieu dans les bureaux du journal Vesti. Les slogans de plusieurs banderoles y sont consacrés. 

Les manifestants brandissaient des «pas touche à Vesti». Ont également été entendus : «le pouvoir craint la critique», «le peuple aime Vesti», «nous protègerons tous Vesti».

La ratonnade dans les bureaux de Vesti a eu lieu le 18 juin. Son rédacteur en chef Igor Gouzhva a déclaré que plusieurs hommes masqués étaient entrés lors d’un assaut. Ils se sont présentés comme des collaborateurs de la police fiscale ukrainienne sans montrer de documents officiels. 

La persécution des médias semble devenir une tendance inquiétante en Ukraine. En effet, les médias ukrainiens deviennent de plus en souvent les victimes de la répression : en avril, Aleksandr Panteleymonov, le chef de la société nationale de télévision s’est battu avec le député Igor Miroshnichenko à cause de la diffusion des événements en Crimée.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales