Les Etats-Unis craignent de potentiels incidents dans le ciel syrien

Les Etats-Unis craignent de potentiels incidents dans le ciel syrien© Ministère russe de la Défense Source: Sputnik
Un bombardier russe dans le ciel syrien

La lutte contre Daesh serait susceptible de créer des incidents dans l’espace aérien syrien entre avions américains et russes, a alerté un général américain qui a appelé au renforcement du dialogue avec Moscou.

«Alors que nous privons Daesh du champ de bataille, cela crée plus de possibilités de conflit entre nous et d’autres acteurs de ce théâtre [des combats]. Je pense que cela la situation va s'aggraver. C’est une des raisons pour lesquelles Steve Townsend [commandant des forces américaines en Syrie et en Irak] et Jeff Harrigian [commandant des opérations aériennes américaines au Moyen-Orient] parlent de dialogue renforcé avec les Russes pour empêcher de potentiels conflits», a déclaré le général Herbert Carlisle, en charge des opérations de combat de l'Armée de l'air américaine, lors d’une rencontre avec des journalistes à Washington.

Le haut responsable militaire a pris l’exemple de Raqqa, bastion syrien de Daesh, où les forces armées syriennes, russes, turques et américaines avancent et mènent des opérations aériennes non concertées à une distance toujours plus proche les unes des autres.

A cet effet, le général s’est prononcé pour l’amélioration de la communication entre les forces aériennes russes et américaines. «La coopération avec la Russie est extrêmement importante pour éviter des erreurs, des conséquences imprévues», a déclaré Herbert Carlisle en ajoutant que les militaires américains entendaient moderniser les technologies qu’ils utilisaient jusque maintenant pour communiquer avec la Russie. Selon lui, actuellement c’est «à peine plus qu’une ligne téléphonique commerciale».

La Russie s’est pour sa part dite prête à nombreuses reprises à s’engager dans une collaboration accrue avec les Etats-Unis sur la Syrie. Ainsi, le 22 février, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a répété que le Kremlin était prêt à envisager toute proposition américaine de coopération avec les Etats-Unis sur la Syrie.

Le général a également fait savoir que les radars russes en Syrie ne repèrent pas spécifiquement les appareils américains. «Leurs systèmes de défense aérienne [russes et syriens] sont actifs, mais ils ne "captent" pas nos avions», a-t-il précisé.

Lire aussi : «Propagande russe» : les USA démentent avoir mené des frappes conjointes avec la Russie en Syrie

La coalition internationale dirigée par les Etats-Unis mène une opération antiterroriste en Syrie depuis 2014. La Russie a entamé une opération contre les terroristes en Syrie en automne 2015. En octobre 2016, les deux pays ont signé un mémorandum pour empêcher des incidents et assurer la sécurité dans l’espace aérien syrien.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.