L'Irak aurait ordonné de frapper des positions de Daesh en Syrie «en coordination» avec Damas

L'Irak aurait ordonné de frapper des positions de Daesh en Syrie «en coordination» avec Damas© Staff Sgt. Shawn Nickel / US AIR FORCE / AFP
Les avions irakiens devraient bientôt bombarder en Syrie

Après que Bagdad a été touchée par un lourd attentat, le Premier ministre irakien a indiqué que la coalition avait frappé les terroristes du côté syrien de la frontière. Damas a précisé que l'un des bombardements avait été mené de concert.

Une source proche du ministère syrien des Affaires étrangères a indiqué, le 24 février, qu'une frappe aérienne irakienne contre des positions de l'Etat islamique avait été menée en «totale coordination» avec le gouvernement de Damas, rapporte Reuters.

Auparavant, le Premier ministre irakien Haïder al-Abadi avait déclaré dans un communiqué de presse : «Nous sommes déterminés à prendre en chasse le terrorisme qui tente de tuer nos fils et nos citoyens, peu importe où il se trouve, donc nous avons donné l'ordre au commandement de la force aérienne de frapper les positions de l'Etat islamique à Hosaiba et Abou Kamal [deux villes syriennes situées à la frontière avec l'Irak] puisqu'il est responsable de récentes attaques à la bombe à Bagdad.»

«Les héros du ciel ont exécuté l'opération et ont répondu aux terroristes avec un succès stupéfiant», avait-il poursuivi.

A Mossoul, les terroristes continuent de perdre du terrain

En parallèle, l'assaut lancé le 19 février par les forces irakiennes soutenue par l'aviation de la coalition menée par les Etats-Unis, visant à reprendre l'Ouest de Mossoul des griffes des djihadistes, progresse rapidement. Le 24 février, les troupes irakiennes ont en effet pénétré pour la première fois dans ce secteur depuis le début de l'offensive, une avancée qui a été facilitée par la récente reconquête de l'aéroport de la deuxième ville d'Irak.

Si l'organisation terroriste recule, elle parvient toujours à faire des dégâts, comme le 16 février, lorsqu'elle a tué 52 personnes dans la capitale irakienne lors d'un attentat à la voiture piégée.

Lire aussi : Les forces irakiennes reprennent l'aéroport de Mossoul à Daesh, annonce la télévision nationale

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»