Australie : à mains nues, une serveuse française chasse un varan de son restaurant (VIDEO)

Australie : à mains nues, une serveuse française chasse un varan de son restaurant  (VIDEO)© Facebook "Mimoas Wines"

Une serveuse française travaillant en Australie a fait le buzz grâce à son sang-froid exceptionnel. Voyant qu'un varan s'était introduit dans le restaurant, effrayant les clients, elle l'a attrapé par la queue pour le traîner hors de l'établissement.

Elle s'appelle Samia Lila, elle a 25 ans, elle est Française et comme beaucoup de nos jeunes compatriotes, elle s'est rendue en Australie pour un séjour vacances-travail de quelques mois.

Embauchée dans un restaurant plutôt huppé, situé dans l'Etat des Nouvelles-Galles du Sud, à Bermagui, elle est devenue une véritable star sur internet en accomplissant un acte de bravoure : chasser un immense varan, très peu sympathique et ragoûtant, de la salle où des dizaines de clients médusés prenaient place.

En effet, là où de nombreuses personnes auraient pris leurs jambes à leur cou ou seraient restées tétanisés, Samia Lila a su garder son sang froid. Avec force et détermination, elle a saisi l'effrayant reptile par la queue pour le jeter hors de l'établissement, tandis qu'il se débattait désespérément.   

Depuis sa mise en ligne sur le mur Facebook du restaurant, la vidéo de son exploit a été visionnée près de 500 000 fois. Interrogée par le média News.com.au, elle affirme avoir d'abord pensé qu'il s'agissait d'un chien, puis avoir agi spontanément en se disant que c'était «ce que devaient faire les Australiens qui connaissent bien les varans». 

Le varan est une espèce de lézard de grande taille très répandue en Australie où ils sont présents sur tout le territoire. Ils jouent un rôle important dans la mythologie aborigène, ainsi que dans le folklore australien.

Lire aussi : Un orage en forme de pénis repéré en Australie, le web foudroyé (IMAGE)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales