Brasiers de véhicules : les images impressionnantes des émeutes en Suède (VIDEOS)

Brasiers de véhicules : les images impressionnantes des émeutes en Suède (VIDEOS)© Capture d'écran du compte Twitter @DonaldTrumpNewz
La nuit a été très agitée dans la banlieue de Stockholm

Dans la nuit du 20 au 21 février, le quartier de Rinkeby à Stockholm a été le théâtre de graves violences quand émeutiers et policiers se sont affrontés. Voitures brûlées et policiers attaqués ont rythmé la soirée.

Tout aurait démarré à la suite d’une arrestation. Selon la police, les forces de l’ordre suédoises ont appréhendé un individu recherché à la station de métro de Rinkeby dans la banlieue de Stockholm aux alentours de 20h00 le 20 février.

Auteur: Ruptly TV

S’en est suivi un déferlement de violences dans le quartier qui a impliqué entre 30 et 50 personnes d’après la police. Rinkeby se situe dans la banlieue de la capitale suédoise. Si le quartier abrite une forte population immigrée, les auteurs n’ont, pour l’instant, pas été identifiés.

Lire aussi : «Il avait raison !» : la «prédiction» de Trump sur les incidents en Suède met Twitter en émoi

Plusieurs véhicules ont notamment été incendiés.

Auteur: RT

Pour un élu du quartier, ce n’est pas inhabituel

D'impressionnantes vidéos des violences montrent des bandes rassemblées ainsi que des voitures en flammes. On peut notamment apercevoir les pompiers lutter contre les incendies et les conditions climatiques difficiles avec un fort vent qui faisait danser les brasiers dans toutes les directions.

Un officier de police a été blessé et ses collègues ont dû faire usage de leurs armes afin de tirer des coups de semonce selon la chaîne publique locale SVT.

Benjamin Dousa, membre du Parti modéré exerçant un mandat local à Rinkeby s’est confié au site web de l’Expressen. Selon lui, ce type d’événement fait malheureusement partie du quotidien du quartier : «En moyenne, nous avons une émeute par mois, un incendie de véhicule par jour et la plupart des fusillades à travers le pays.»  Il a ajouté qu’il estimait le nombre de jeunes criminels sévissant à Rinkeby et ses environs entre 800 et 1000.

Une enquête à propos des émeutes et des agressions contre les policiers est en cours.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.