Au Liban, Marine Le Pen déclare qu'Assad est la «solution la plus rassurante pour la France»

Au Liban, Marine Le Pen déclare qu'Assad est la «solution la plus rassurante pour la France»© Mohamed Azakir Source: Reuters
Marine le Pen lors de sa visite au Liban

Après avoir été reçue par le Premier ministre libanais, Marine Le Pen n'a pas hésité à faire savoir ce qu'elle pensait de la question syrienne, estimant que garder Bachar el-Assad au pouvoir en Syrie était la seule «solution viable».

«J'ai exprimé l'analyse qui est la mienne : en l'état il m'apparaissait n'y avoir aucune solution viable et plausible en dehors de ce choix binaire qui est Bachar el-Assad d'un côté, l'Etat islamique de l'autre», a déclaré Marine Le Pen, après son entretien avec le Premier ministre libanais, Saad Hariri.

La première option constitue «une solution bien plus rassurante pour la France» que la seconde, a-t-elle souligné, en vantant sa «politique réaliste».

Saad Hariri est, pour sa part, très nettement hostile au gouvernement de Bachar el-Assad : il accuse Damas d'être impliqué dans l'assassinat en 2005 de son père, Rafic Hariri, et soutient la rébellion en Syrie.

«Chacun défend, c'est naturel, nous sommes deux patriotes, l'intérêt de son pays», avait alors relativisé la candidate du Front national (FN).

Marine Le Pen avait déjà, lors d'une allocution devant le Parlement européen, le 5 octobre dernier, affiché une position favorable au gouvernement syrien, accusant notamment l'Union européenne d'avoir une «responsabilité écrasante» dans le conflit qui fait rage dans le pays depuis six ans.

«Vous avez tout fait pour faire tomber le gouvernement de la Syrie, en livrant ce pays à une terrible guerre civile. Vous vous défaussez aujourd’hui en accusant la Russie, qui lutte contre l’Etat islamique, mais, je vous le dis clairement, ceci ne cache pas votre responsabilité écrasante», avait-elle affirmé lors d'une session plénière du Parlement européen.

Lire aussi : Marine Le Pen dénonce la «responsabilité écrasante» de l'UE dans la guerre civile en Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales