Munich : 1 500 manifestants anti-OTAN protestent, 4 000 policiers déployés (VIDEO)

Munich : 1 500 manifestants anti-OTAN protestent, 4 000 policiers déployés (VIDEO)© Photo du compte de Twitter @lintention_com
La manifestation anti-OTAN à Munich

Une manifestation contre l’OTAN a eu lieu à Munich au moment où la Conférence sur la sécurité s'y déroule. Les protestataires réclamaient la suppression l’Alliance atlantique et manifestaient leur solidarité avec les réfugiés.

Plus de 1 500 militants pour la paix se sont rassemblés le 18 février sur la place Karlsplatz, à Munuich. Ils se sont dirigés vers l’hôtel Bayerischer Hof, bouclé par la police, afin de garantir la sécurité de la Conférence sur la sécurité qui s'y déroulait. Les manifestants réclamaient la suppression de l’OTAN, le désarmement global et plus de solidarité avec les réfugiés.

Ce rassemblement était organisée par le groupe de gauche, Aktionsbündnis Gegen die Nato-Sicherheitskonferenz (l’Alliance contre la Conférence de l’OTAN sur la sécurité) ou anti-Siko tout court.

Selon anti-Siko, les participants à la Conférence de Munich sur la sécurité sont des membres de l’OTAN pour la plupart et sont «responsables pour les réfugiés, la guerre, la pauvreté et les catastrophes écologiques». «Contrairement à leur image, ils ne se préoccupent pas de la résolution pacifique des conflits, de la sécurité des personnes dans le monde mais du maintien de leur suprématie globale et des intérêts des corporations multinationales», peut-on lire sur le site du groupe.

Les autorités s'attendaient à un rassemblement de 4 000 personnes environ, mais la mobilisation des anti-Siko a été bien inférieureà la manifestation était considérablement inférieur. Près de 4 000 policiers ont été déployés dans la capitale bavaroise à l'occasion de cette conférence et la manifestation s’est déroulée dans le calme et sans incidents.

La 53e Conférence annuelle de Munich sur la sécurité réunit plus de 100 responsables de haut rang venus du monde entier. En plus de la chancelière Angela Merkel, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov ou le vice-président américain Mike Pence ont fait le déplacement de Munich.

Lire aussi : Lavrov : l'expansion de l'OTAN a conduit à un niveau de tension inédit depuis 30 ans

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.