Cinq attentats simultanés au Yémen, au moins 31 morts

Le Yémen est le théâtre d'un conflit qui ravage le pays depuis des mois Source: Reuters
Le Yémen est le théâtre d'un conflit qui ravage le pays depuis des mois

La capitale yéménite, Sanaa, a été le théâtre de violents attentats mercredi. Des mosquées chiites et un responsable de la rébellion ont été visés. Les attentats auraient été revendiqués par Daesh.

Le bilan provisoire fait état d’au moins 31 décès et les blessés se comptent par dizaines. Sanaa a été visée par cinq attentats simultanés mercredi. La cible ? La rébellion chiite qui contrôle la capitale yéménite.

Deux voitures piégées ont pris pour cible des mosquées et une troisième la maison de Saleh al-Sammad, un responsable de la rébellion Houthie. Au moins deux autres engins ont explosé à proximité de deux autres mosquées en pleine prière du soir.

Ces attentats sanglants interviennent à la veille du premier jour du Ramadan. Des pourparlers indirects sont en cours à Genève. Rebelles Houthis et gouvernement yéménite, exilé en Arabie Saoudite, se font face. C’est l’intransigeance qui prédomine au sein des deux camps.

Pour rappel, le Yémen est en proie à une lutte acharnée entre les rebelles Houthies, qui contrôlent plusieurs zones du pays dont la capitale Sanaa et le gouvernement renversé. 

Une coalition menée par l’Arabie Saoudite frappe le pays depuis le 26 mars afin de déloger les rebelles. Selon l’ONU, le nombre de morts s’élèvent à 2 600 depuis le début de l’intervention.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales