L'Europe n'a pris en charge que 15 000 réfugiés sur les 160 000 prévus

L'Europe n'a pris en charge que 15 000 réfugiés sur les 160 000 prévus Source: Reuters
La Commission européenne se félicite que le record du nombre de réfugiés accueillis ait été battu en décembre 2016, mais déplore que l'objectif prévu soit loin d'être atteint

La politique d'asile européenne prévoit de répartir entre Etats l'effort d'accueil, afin de délester l'Italie, la Grèce et la Turquie. Face aux réticences des Etats membres, l'objectif chiffré de la Commission européenne est loin d'être atteint.

Les Etats membres de l'Union européenne n'ont pris en charge que 15 000 demandeurs d'asile arrivés en Italie, en Grèce et en Turquie – un nombre bien en-deçà de l'objectif initial de 160 000 individus prévu par la Commission européenne, selon un rapport de cette dernière publié ce mercredi 8 février.

Tout en saluant une «tendance globalement positive» qui a vu le mois de décembre 2016 atteindre le «plus grand nombre mensuel de réfugiés pris en charge», la Commission relève que certains pays ne prennent pas leur part de l'effort consenti.

En effet, la politique des quotas décidée à Bruxelles rencontre l'opposition d'un certain nombre d'Etats d'Europe centrale et orientale, comme la Hongrie, l'Autriche ou la Pologne, qui n'ont accepté aucun réfugié. Au rythme actuel, l'objectif affiché par la Commission ne sera virtuellement atteint qu'en 2021, sans tenir comte des réfugiés qui continueront d'arriver entre temps.

Lire aussi : La crise migratoire, conséquence des interventions de Washington, estime le chancelier autrichien

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Qui est pour vous le principal fossoyeur de la gauche en 2017 ?

Résultats du sondage