«Bouteflika est âgé et malade» : Jean Glavany s'excuse auprès des Algériens

«Bouteflika est âgé et malade» : Jean Glavany s'excuse auprès des Algériens © Charles Platiau Source: Reuters

Le député français n'en finit plus de demander pardon pour les propos qu'il a tenu sur l'état de santé des dirigeants des pays du Maghreb. Après avoir fait amende honorable auprès du Maroc, il a fait part de ses regrets à l'Algérie.

«Je tenais à vous exprimer à quel point je regrette que la présentation que j’ai faite devant la commission des Affaires étrangères [...] ait soulevé autant d’émotion en Algérie.» Les mots du député Jean Glavany sont adressés à un haut diplomate algérien, Noureddine Belmedah et font référence au rapport qu'il a fait à l'Assemblée nationale après avoir mené une mission diplomatique de six mois au Maghreb.

Le parlementaire français ne parvient en effet pas à éteindre l'incendie qu'il a allumé, en s'inquiétant publiquement de l'état de santé du roi du Maroc, et des présidents tunisiens et algériens. Si il accuse les journalistes d'avoir «brouillé l’essentiel du message», il doit surtout regretter d'avoir oublié que la presse était présente ce jour-là et que son audition était filmée.

L'ancien ministre de l'Agriculture précise dans sa lettre que son rapport «contient naturellement des jugements sur la situation intérieure de l’Algérie», et assure comprendre «qu’ils aient pu heurter certains lecteurs de bonne foi». «Mon regard, celui d’un étranger, n’est certainement pas parmi les plus avertis», conclut-il humblement.

Contrairement à l'interview qu'il a donné à la chaîne Berbère Télévision fin janvier, il ne revient pas cette fois-ci sur l'état de santé du président algérien Abdelaziz Bouteflika, ni sur «sa succession qui se prépare».  

Lire aussi : Un député français obligé de faire marche arrière sous pression du Maroc ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage