Washington aurait omis de faire état de milliers de frappes en Syrie, Irak et Afghanistan

Washington aurait omis de faire état de milliers de frappes en Syrie, Irak et Afghanistan Source: Reuters

Selon la dernière enquête menée par le Military Times, l’administration d’Obama aurait oublié d'inclure dans son rapport sur la lutte contre le terrorisme quelques milliers de frappes sur la Syrie, l'Irak et l'Afghanistan.

Le journal américain Military Times a publié le 5 février une enquête faisant état d'incohérences dans les rapports de la Défense américaine et ceux des forces aériennes accessibles au grand public. Selon les auteurs de l’enquête, le Pentagone aurait eu souvent recours à des chiffres sous-évalués.

Pour 2014, elle présente un nombre de frappes diffèrant grandement de celui évoqué par les forces aériennes (de 6 000). Fin 2016, ces dernières avaient déclaré que la coalition occidentale dirigée par les Etats-Unis avait mené au moins 23 740 frappes lors de l’année écoulée, alors que le Pentagone n'en mentionne «que» 17 861.

Lire aussi : L'armée irakienne découvre un important stock d'armes chimiques abandonné par Daesh (VIDEO)

«Le Pentagone cite toujours ces chiffres dans les interviews accordés aux médias au sujet de ses opérations contre Daesh et les affiliés d’Al-Qaïda en Syrie et en Irak», lit-on dans le bilan de l’enquête du Military Times.

«L'énorme différence entre les chiffres présentés soulève de sérieux doutes quant à la transparence de ces rapports sur les progrès de la lutte contre les terroristes de Daesh, Al-Qaïda et contre les Taliban. Cela pose en outre la question de la véracité d’autres documents du Pentagone, notamment sur le nombre des victimes», met en évidence la publication.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales