Rex Tillerson, suspecté de «russophilie», proche d'être investi patron de la diplomatie américaine

Rex Tillerson, suspecté de «russophilie», proche d'être investi patron de la diplomatie américaine Source: Reuters
Rex Tillerson est accusé par ses opposants d'être proche de Vladimir Poutine

La nomination de Rex Tillerson, ancien PDG d'ExxonMobil, au poste de secrétaire d'Etat américain a franchi un nouveau cap le 30 janvier, après un vote de procédure positif au Sénat. Le vote de confirmation aura lieu dans les prochains jours.

Les sénateurs ont voté par 56 voix contre 43 en sa faveur, la majorité républicaine votant oui et presque tous les démocrates non. Rex Tillerson, ancien Pdg d'ExxonMobil, est plus proche que jamais du poste de chef de la diplomatie de l'administration de Donald Trump.

Le vote des sénateurs constituait une procédure ouvrant la voie au vote final, qui devrait avoir lieu le 1er février mais pourrait être programmé un autre jour.

Proche de la Russie ?

Les démocrates s'opposent fortement à cette nomination. Ils disent notamment reprocher à l'ancien patron du géant pétrolier une certaine proximité avec la Russie de Vladimir Poutine.

Rex Tillerson, 64 ans, succèdera au démocrate John Kerry qui a quitté le 19 janvier son poste après quatre ans d'activité. C'est le numéro 3 du département d'Etat, le directeur politique Thomas Shannon, qui assure l'intérim de ministre des Affaires étrangères.

A ce jour, seuls quatre hauts responsables nommés par le président Donald Trump ont été confirmés à leurs postes : James Mattis à la Défense (98 voix contre 1), John Kelly à la Sécurité intérieure (88-11), Mike Pompeo à la tête de la CIA (66-32), et Nikki Haley à l'ONU (96-4).

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage