Canada : Justin Trudeau promet d'accueillir les réfugiés «indépendamment de leur foi»

- Avec AFP

Canada : Justin Trudeau promet d'accueillir les réfugiés «indépendamment de leur foi»© Etienne Oliveau / POOL Source: AFP
Justin Trudeau (Photographie d'illustration)

Au lendemain de la décision de la Maison Blanche d'interdire l'entrée des Etats-Unis aux ressortissants de sept pays à musulmans, le Premier ministre canadien a tenu à déclarer aux réfugiés du monde qu'ils étaient les bienvenus.

«A ceux qui fuient la persécution, la terreur et la guerre, sachez que le Canada vous accueillera indépendamment de votre foi», a tweeté Justin Trudeau, samedi 28 janvier. «La diversité fait notre force #BienvenueAuCanada», a-t-il ajouté.

Ces tweets du chef du gouvernement canadien ont été diffusés au lendemain de la signature par le président américain Donald Trump d'un décret qui interdit pendant trois mois l'entrée aux Etats-Unis de ressortissants de sept pays majoritairement musulmans : Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen. Donald Trump a justifié sa mesure en affirmant qu'elle visait à lutter contre les «terroristes islamiques radicaux».

Justin Trudeau a également publié sur son compte Twitter une photo le montrant en train d'accueillir des réfugiés syriens en décembre 2015. Le Premier ministre avait tenu à se rendre à l'aéroport pour l'arrivée d'un premier contingent de réfugiés syriens dans le cadre d'un pont aérien organisé par les autorités. Depuis cette date, plus de 35 000 réfugiés syriens ont été accueillis au Canada.

Lire aussi : Le Canada, premier pays d'Amérique du Nord à accueillir massivement des réfugiés syriens

Répondant d'autre part à des inquiétudes sur l'impact du décret sur le Canada, le bureau du Premier ministre a affirmé tard dans la soirée avoir reçu des assurances de Washington que les Canadiens possédant la double nationalité des pays visés ne seraient pas affectés par l'interdiction.

Selon la chaîne publique Radio Canada, citant des chiffres de 2011, plus de 35 000 citoyens canadiens détenaient aussi à cette date un passeport émis par un des sept pays visés par la mesure américaine. La compagnie aérienne canadienne WestJet a fait savoir qu'elle avait dû refuser un passager à destination des Etats-Unis et a précisé qu'elle rembourserait ses passagers visés par la décision américaine.

Air Canada a indiqué de son côté que la compagnie se conformait elle aussi au décret du président Trump. La compagnie a ajouté qu'elle renonçait à réclamer des pénalités d'annulation de vol et rembourserait les passagers frappés par l'interdiction ayant déjà acheté leur billet. Pour elle, cette interdiction ne concerne qu'un petit nombre de passagers.

Lire aussi : Crise migratoire : Donald Trump donne la priorité aux réfugiés chrétiens

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.