«Pour vaincre un dragon les démocrates [américains] ont besoin de le créer»

Hillary Clinton © Brian Snyder Source: RIA NOVOSTI
Hillary Clinton

La responsable de l’information du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova s’est amusée des déclarations d’Hillary Clinton qui veut défendre ses compatriotes des «menaces traditionnelles» comme la Russie et la Chine «qui s’éveille».

«Aucun autre pays n’est mieux équipé pour faire face aux menaces traditionnelles de pays tels que la Russie, la Corée du Nord ou l’Iran et à la montée de nouvelles puissances telles que la Chine», a déclaré le 13 juin Hillary Clinton, la candidate à l’investiture démocrate pour la présidentielle de l’année prochaine, lors de son premier grand discours préélectoral. «Moi présidente, je ferai tout pour assurer la sécurité des Américains», a-t-elle ajouté.

La responsable du département de l’information du ministère russe des affaires étrangères Maria Zakharova a répliqué à l’ancienne secrétaire d’Etat et ancienne première Dame. Elle a déclaré que les démocrates essayaient de créer «un nouveau dragon» avant de l’immoler glorieusement.

«Pour vaincre un dragon, les démocrates ont besoin de le créer, ce qu’ils ont fait avec succès ces dernières années», a écrit Maria Zakharova sur sa page Facebook. Elle a aussi ajouté qu’une campagne électorale convenable nécessitait avait besoin d’un nouvel ennemie global.

Un petit pays tel que la Corée du Nord est un problème trop insignifiant pour une «superpuissance capable de tout», a déclaré Maria Zakharova. De plus, l’Iran avec qui les Etats-Unis tentent d’élaborer un accord, n’est pas non plus un candidat approprié pour tenir le rôle d’«ennemi global», a-t-elle ajouté.

Maria Zakharova est persuadé qu’Hillary Clinton fait usage de techniques de relations publiques obsolètes mais qui marchent.

«Pour quelle raison faut-il jeter ces cahiers écornés de leçons sur le populisme pré-électoral si les technologies des relations publiques inventées il y a 50 ans portent toujours des fruits ?», a poursuivi Maria Zakharova. «Alors, allons-y ! Les nouveaux ennemis des Américains, la Russie traditionnellement menaçante et la Chine qui s’éveille», a-t-elle ironisé.

La campagne présidentielle d’Hillary Clinton a débuté le 13 avril dernier mais elle doit toujours affronter certaines difficultés, en particulier des positionnements politiques troubles et les scandales qui ont marqué la présidence du 42ème président des Etats-Unis de 1993 à 2001, son mari, Bill Clinton.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales