Yémen : au moins cinq morts dans un raid aérien imputé à la coalition menée par Riyad

Yémen : au moins cinq morts dans un raid aérien imputé à la coalition menée par Riyad© FAYEZ NURELDINE Source: AFP
Des avions de chasse saoudiens (photographie d'illustration)

Une attaque aérienne attribuée à la coalition sous commandement saoudien a fait plusieurs morts et une dizaine de blessés dans une école du nord du Yémen, contrôlé par les rebelles chiites Houthis.

Cinq personnes sont mortes et treize autres ont été blessées, mardi 10 janvier, dans un raid aérien sur une école du district de Nihm contrôlépe par les rebelles Houthis, au nord-est de la capitale Sanaa, ont rapporté des sources médicales et militaires citées par l'agence AFP.

Parmi les personnes tuées dans l'attaque – imputée à l'Arabie saoudite et à ses alliés – figurent deux écoliers, le directeur et trois employés de l'école.

L'agence rebelle Saba, de son côté, a dressé un bilan plus élevé de huit mots et de quinze blessés. Un bilan identique a celui fourni par l'agence iranienne PressTV, qui a également évoqué trois raids aériens sur un marché dans le district de Nihm, mardi 10 janvier toujours. Ces raids, a fait savoir la chaîne arabophone al-Masirah TV, ont tué trois civils, dont une enfant, et blessé plusieurs personnes.

La coalition menée par Riyad régulièrement accusée de mener des raids aveugles

La guerre au Yémen oppose depuis 2014 les rebelles chiites Houthis, proches de l'ancien président Ali Abdallah Saleh, destitué lors du printemps arabe, aux partisans du président Abd Rabbo Mansour Hadi, en exil en Arabie saoudite depuis 2015.

Depuis mars 2015, une coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite intervient régulièrement au Yémen, afin de restaurer le pouvoir d'Abd Rabbo Mansour Hadi. L'ONU évalue les victimes de ce conflit, à ce jour, à quelque 10 000 morts, dont 3 800 civils.

De nombreuses ONG accusent la coalition arabe de ne pas faire preuve d'assez de précision dans ses frappes aériennes : en août 2016, par exemple, Médecins sans frontières (MSF) avait déclaré que des attaques aériennes sur une école coranique avaient fait 10 morts et 28 blessés parmi des enfants à Haydan, dans la province de Saada, contrôlée par les Houthis.

Lire aussi : L'Arabie saoudite aurait utilisé de roquettes à sous-munitions «made in Brazil» au Yémen

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage