Des physiciens russes élaborent deux nouveaux collisionneurs de particules

Des physiciens russes élaborent deux nouveaux collisionneurs de particules© Alexandre Kriazhev Source: Sputnik
Un collisionneur russe VEPP-2000

Des chercheurs russes sont en train de créer deux nouveaux collisionneurs afin de découvrir plus d’informations sur la formation de particules élémentaires et la formation de l'univers. Le premier doit être achevé d'ici 2023.

Des physiciens russes qui participent à l'heure actuelle à la création d'un collisionneur NICA dans la ville de Doubna, près de Moscou, veulent en développer un autre, cette fois-ci à Novossibirsk, en Sibérie.

«Nous avons discuté de l'union des instituts russes de physique pour réaliser un tel projet. J’espère qu'en nous unissant nous aurons plus de potentiel pour faire avancer le projet [la construction du collisionneur en Sibérie]», a confié le vice-directeur de l’Institut russe de physique nucléaire, Evguéni Lévitchev, à l’agence de presse RIA Novosti.

Les physiciens estiment que le nouveau collisionneur rendrait possible «la découverte de nouvelles informations sur la formation de particules élémentaires» et résoudrait «nombre de tâches de la physique moderne qui nécessitent de très grandes énergies», mais n’ont pas révélé plus de détails du projet. Néanmoins, les chercheurs affirment que ce dernier permettrait à la Russie de se forger une place de choix dans ce domaine innovant de la science mondiale.

Sa construction est estimée à 27 milliards de roubles (plus de 428 millions d’euros). Les chercheurs n’ont pour le moment pas reçu l'enveloppe pour ce projet mais espèrent que le gouvernement allouera les sommes nécessaires une fois la construction du collisionneur de Doubna achevée. «En 2016, nous nous sommes concentrés sur les travaux liés à la partie d’injection du complexe, c’est le complexe d’installations, d’accélérateurs qui produisent des électrons [la matière] et des positrons [l’antimatière] qui seront utilisés dans le collisionneur», a expliqué Evguéni Lévitchev.

Lire aussi : L'accelérateur de particules du CERN en panne à cause d'une ... belette

En 2014, le gouvernement a sélectionné six grands projets prometteurs pouvent s'attendre à un financement public et un soutien gouvernemental. Parmi eux figurent les deux collisionneurs.

La construction du collisionneur à Doubna doit se terminer d’ici 2023. Cet appareil aura pour but de modeler le moment de la création de l’espace et d'étudier les caractéristiques de la matière.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»