En campagne, Angela Merkel préfère ne pas s'afficher à Davos avec l'«élite»

En campagne, Angela Merkel préfère ne pas s'afficher à Davos avec l'«élite»
Angela Merkel à la réunion du Forum économique mondial, à Davos en 2007, photo Reuters/ Sebastian Derungs

La chancelière allemande ne se rendra pas au Forum économique mondial de Davos cette année. Probablement pour ne pas exacerber le sentiment anti-élite alors qu'elle brigue un quatrième mandat à la tête de l'Allemagne.

En campagne pour garder la chancellerie, Angela Merkel ne participera pas au à la réunion du Forum économique mondial, à Davos qui doit avoir lieu cette année entre le 17 et le 20 janvier 2017.

«Il est vrai qu'un voyage à Davos a été envisagé, mais il n'a jamais été confirmé. Aussi, ce n'est pas une annulation a tenu a préciser le porte-parole d'Angela Merkel, afin de minimiser son absence à la réunion, qui mélangera comme d'habitude les dirigeants de grandes multinationales, des peoples et des responsables politiques dans le paisible village suisse.

La chancellerie allemande, habituée de la réunion annuelle de Davos, n'a pas souhaité rendre publiques les raisons qui ont poussé Angela Merkel à décliner l'invitation. Le carnage du marché de Noël de Breitscheidplatz en décembre, ainsi que la montée du souverainisme en Europe, et notamment du parti anti-immigration Aternative für Deutschland (AfD), peuvent expliquer cette décision, ce afin de paraître plus proche des préoccupations des électeurs.

La proximité de la date de la cérémonie d'investiture de Donald Trump, le 20 janvier 2017, avec le forum de Davos, est également une explication possible. Le prochain président des Etats-Unis avait vivement critiqué la politique migratoire de la chancelière lors de la campagne présidentielle américaine.

Voir aussi : Que réserve 2017 à Angela Merkel ? (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage