RDC : au moins 50 morts dans des inondations dans le sud-ouest du pays

- Avec AFP

RDC : au moins 50 morts dans des inondations dans le sud-ouest du pays© Peter Andrews Source: Reuters
Une femme, membre des forces armées de RDC se lave les mains dans une zone inondée près de la ville de Sake (photo d'archives)

Au moins 50 personnes ont été tuées dans le sud de la République Démocratique du Congo (RDC) dans des inondations provoquées par des pluies torrentielles et le débordement d'une rivière la nuit a appris l'AFP le jeudi 29 décembre.

«La pluie de la nuit de lundi à mardi à Boma a causé au moins 50 morts», a déclaré à l'AFP au téléphone Jacques Mbadu, gouverneur de la province du Bas-Congo (sud-ouest), indiquant que les recherches se poursuivaient pour retrouver «éventuellement d'autres corps enfouis dans la boue».

«Nous avons enterré 31 corps mercredi et comptons rapatrier aujourd'hui [jeudi 29 décembre] une vingtaine d'autres corps qui se trouvent de l'autre côté de la frontière en Angola», a ajouté Jacques Mbadu.

Ces pluies torrentielles ont fait sortir de son lit la rivière Kalamu, dont une rive se trouve en RDC et une autre en Angola. La crue a duré environ deux heures, avant que les eaux ne se retirent, a-t-il précisé.

«Ce phénomène est cyclique et se produit à intervalle de dix ans. La dernière manifestation a eu lieu en janvier 2015 mais avec le changement climatique, il vient de se reproduire en décembre 2016», déplore le gouverneur.

Deuxième ville de la province, Boma abrite l'unique port de la RDC sur l'océan Atlantique. Située à l'embouchure du fleuve Congo, elle est également baignée par deux rivières, le Kalamu et le Lovo. Elle est située à 470 kilomètres de Kinshasa, la capitale de la RDC.

«Boma est sinistrée. En moins de deux heures, les eaux sont montées jusqu'à atteindre deux mètres au-dessus du niveau normal», a indiqué Jacques Mbadu. Au moins 500 habitations sont détruites, privant d'abri plusieurs milliers de personnes, selon lui.

«Les autorités locales n'ont pas souhaité regrouper les sinistrés dans des sites d'hébergement pour éviter de créer de nouveaux problèmes», explique-t-il, encourageant les sinistrés à se loger chez des proches.

Selon plusieurs témoins interrogés par l'AFP, deux des trois communes de la ville sont toujours recouvertes d'une boue, qui atteint jusqu'à un mètre de hauteur à plusieurs endroits, et les activités commerciales sont particulièrement touchées.

Les villes congolaises se caractérisent par une absence de plan d'urbanisation et la quasi-inexistence de services de l'Etat préparés à faire face aux catastrophes naturelles.

La RDC est classée parmi les pays les plus pauvres de la planète et deux tiers des quelque 70 millions d'habitants y vivent en dessous du seuil de pauvreté, avec 1,25 dollar par jour.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage